En ce moment
 

"Je tue des bébés blancs, pendez leurs parents": le rappeur Nick Conrad condamné pour provocation au crime

 
 

"La liberté de création artistique n'est pas absolue": le rappeur Nick Conrad, propulsé hors de l'anonymat par la polémique suscitée par son clip, "Pendez les Blancs", a été condamné mardi à Paris à 5.000 euros d'amende avec sursis pour provocation au crime.

Le clip retiré par Youtube

En septembre 2018, la diffusion de ce clip, depuis retiré par YouTube, avait enflammé les réseaux sociaux et suscité de nombreuses condamnations au sein du gouvernement et dans la classe politique.

"Je tue des bébés blancs, pendez leurs parents"

Nick Conrad, un artiste noir autoproduit, s'y mettait en scène enfonçant un revolver dans la bouche d'un Blanc, lui tirant dessus ou lui écrasant la tête sur un trottoir. Le victime apparaissait également pendue. "Je rentre dans les crèches, je tue des bébés blancs (...), pendez leurs parents, écartez-les pour passer le temps", proclamaient notamment les paroles. "Fouettez-les fort, faites le franchement, que ça pue la mort, que ça pisse le sang".

"Une "fiction" militante dénonçant le racisme"

A l'issue du délibéré, le rappeur de 35 ans, qui a toujours défendu une "fiction" militante dénonçant le racisme en inversant Noirs et Blancs, a annoncé qu'il ferait appel. "Je suis déçu mais le combat va continuer", a réagi je jeune homme, qui a perdu son emploi de réceptionniste dans un palace en raison de cette affaire.


 




 

Vos commentaires