En ce moment
 

"Te perdre pour m'aimer": Selena Gomez s'adresse-t-elle à son ex Justin Bieber dans son dernier tube?

© BELGA

"Lose you to love me", chante Selena Gomez dans son nouveau morceau. Une chanson au piano, très intime, où elle parle d'une douloureuse rupture. Et s'il s'agissait de sa rupture avec le chanteur Justin Bieber ?

Selena Gomez et Justin Bieber, un couple emblématique pour les adolescents des années 2000. La rupture définitive entre les deux tourtereaux en 2018, après moult rebondissements, a marqué les esprits des fans. Peu de temps après, Justin se consolait dans les bras d'Hailey Baldwin, qu'il a épousé (deux fois) très rapidement.

Un mariage certainement difficile à supporter pour Selena Gomez, qui a vu dans les médias son ex boyfriend heureux très peu après leur rupture. Aujourd'hui, la chanteuse va mieux et le fait savoir, notamment sur Instagram, où elle remercie ses fans pour leur soutien. Dans son nouveau morceau "Lose you to love me" ("Te perdre pour m'aimer"), la chanteuse se livre un peu plus sur ses angoisses, et sur sa guérison après la douloureuse rupture.

Facile de deviner qu'elle s'adresse à Justin : "Tu m’as abandonnée et maintenant ça se voit, en 2 mois tu nous as remplacés comme si c’était facile, tu m’as fait croire que je le méritais", chante-t-elle au piano. J'ai écrit cette chanson l'année dernière. C'est évidemment un titre rempli d'émotions pour moi", confie-t-elle lors d'une interview avec E! News. "J'ai toujours partagé mes histoires. Je ne peux pas ne pas être authentique. Je ne peux prétendre que tout va bien alors qu'il est évident que ce n'est pas le cas."

Enfin, une source a confirmé au Daily Mail que la chanteuse visait effectivement Bieber. Heureusement, elle semble avoir tourné la page et aller mieux : "Et maintenant le chapitre est fermé et terminé (…) Et maintenant c’est adieu, adieu à nous", sont les dernières paroles de son titre.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires