En ce moment
 

"Un lit dans un placard et un infanticide": Aurélie Dotremont raconte l’effroyable meurtre de sa sœur

© Instagram Aurélie Dotremont

L'ex-candidate de téléréalité Aurélie Dotremont vient de publier son autobiographie intitulée "Tu finiras en vitrine". La Belge y évoque un infanticide. Il s'agit du meurtre d'une soeur.

"Dans ce livre, je n'apprends pas à mettre une perruque en place, ni à poser des faux cils. Rien de tout ça. Je raconte ma vie, en détail. Je donne peut être même un peu trop de détails", a expliqué la femme de 28 ans sur Instagram avant de dévoiler un extrait de son livre. "J’ai neuf ans et j’apprends qu’un drame flotte au-dessus de ma famille. Je dois me construire dans cette lourde atmosphère. Entre deux foyers bancals, un lit dans un placard et un infanticide. Je crois avoir vécu le pire mais, en réalité, ce n’est qu’un apéritif", a écrit l'ancienne candidate des "Anges".


Selon le site Nxtplz.fr qui a pu lire le livre avant sa parution, Aurélie Dotremont parle du meurtre de sa grande sœur. "Un jour, alors que je range l'armoire de ma belle-mère, je tombe sur un article de journal, dissimulé sous une pile de vêtements. J'ai neuf ans. (...) Sans savoir pourquoi, je suis curieuse et déplie ce papier. En titre, il est écrit: "Un bébé démembré, électrocuté". (…) Je finis par trouver le nom de la femme qui aurait tué son enfant: c'est… ma mère! Ma mère et son conjoint de l'époque, Renan. Ce bébé, c'était ma sœur. C'était en janvier 1988. Je ne connaissais même pas l'existence de cette sœur", décrit Aurélie Dotremont.

"Le week-end suivant, je suis impatiente de la retrouver pour lui demander des explications. Ma gentille maman, tuer son bébé? Je n'y crois pas. Elle fond en larmes", poursuit la Belge avant d'expliquer que c'est Renan, le conjoint de sa mère qui a tué le bébé et non la mère d'Aurélie. Ce dernier a été jugé et condamné en 2017 lorsque la justice a rouvert le dossier.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires