En ce moment
 

Amélie Neten s'énerve sur le plateau de TPMP People: "Je ne gagne pas de l'argent sur le dos de mon fils" (vidéo)

Amélie Neten s'énerve sur le plateau de TPMP People:
© TPMP People

Amélie Neten était invitée sur le plateau de TPMP People afin de parler des stars de téléréalité qui affichent leurs enfants sur les réseaux sociaux. La Belge, maman d'Hugo, 8 ans, a lancé une société de box culinaires sous le nom Amélie & Hugo. Elle s'est très vite sentie attaquée par les remarques en plateau.

"Tu mets quand même ton fils en avant et tu le mets dans les publicités avec toi et sur Instagram avec toi. Tu mets ton fils en avant pour de la vente", a lancé Matthieu Delormeau. Le sang de l'ex-candidate des Anges et de Secret Story n'a fait qu'un tour.

"C'est pas vraiment une pub parce que mon fils maintenant est en âge où, à l'école, avec ses copains c'est 'J'ai Instagram, t'as vu'. C'est lui qui m'a demandé donc moi j'ai dit oui. Parce qu'en fait, dans la rue, quand je cachais mon fils, des gens venaient prendre mon fils en photo. Et les photos tournaient et ça m'énervait parce que je me dis 'C'est pas possible en fait, c'est chiant', parce que moi j'ai une vie normale", a lancé Amélie.

"Mais tu l'associes à de la vente", a insisté le présentateur. D'autres chroniqueurs ont également critiqué cette pratique qui est un moyen, selon eux, de gagner de l'argent sur le dos des enfants.

"Moi je gagne de l'argent moi-même, je ne gagne pas de l'argent sur le dos de mon fils (...) Il pose avec moi mais c'est pas mon fils qui fait le placement, c'est moi qui fais le placement", a répondu Amélie. "C'est mon fils, c'est ma vie, je montre ma vie de tous les jours (...) si mon fils me dit 'Maman je ne veux pas', j'écoute mon fils. Mais mon fils m'a vue dans les télés, il sait qui je suis", a ajouté la mère d'Hugo.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

---

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires