En ce moment
 

Angelina Jolie aimerait adopter un enfant syrien: "Elle désire attirer l'attention sur cette partie du monde"

Angelina Jolie aimerait adopter un enfant syrien:

"J'essaye d'être bonne dans le rôle de femme au foyer, à ramasser les crottes de chien, faire la vaisselle et lire des histoires le soir et je progresse dans les trois domaines", déclarait Angelina Jolie en 2016 après l'annonce de son divorce avec Brad Pitt dans un entretien accordé au magazine "Vanity Fair". Deux ans plus tard, la star de 43 ans, maman de six enfants, serait prête agrandir sa famille en adoptant un Syrien.

Il y a plusieurs années, l'actrice et son ex-mari a déjà adopté Maddox, 16 ans, originaire du Cambodge, Pax, 14 ans, originaire du Vietnam, et Zahara, 13 ans, originaire d'Ethiopie. Celle qui a donné naissance à Shiloh, 12 ans, et à Knox et Vivienne, des jumeaux de 9 ans veut désormais élargir sa tribu. "Angie veut adopter à nouveau depuis quelques années. Elle a examiné de nombreuses options en termes de pays, mais la Syrie serait l'endroit le plus faisable pour adopter. Elle désire attirer l'attention sur cette partie du monde. Les discussions avec les agences ont bien avancé et sont toujours en cours, mais elle ne se précipitera pas dans cette situation jusqu'à ce que les circonstances soient parfaitement appropriées", a confié une source à Grazia.

En tant qu'envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, Angelina a fait la connaissance de plusieurs réfugiés syriens lors de ses déplacements en Jordanie, au Liban, en Irak ou en Turquie.


"Tout sera fait pour les enfants"

La comédienne qui tourne "Maléfique 2" à Londres pendant que Brad Pitt s'occupe des enfants, avait mis sa carrière entre parenthèses durant plusieurs mois pour être auprès de ses enfants. Elle tiendra sans doute compte de leur avis avant de lancer la procédure d'adoption... "Tout sera fait pour les enfants. Je n'ai pas travaillé depuis plus d'un an maintenant, car ils avaient besoin de moi à la maison. Tout s'est arrêté. Je passe beaucoup de temps à discuter avec eux parce que tout les affecte. Chaque lieu de tournage, chaque type de projet, je vais devoir tout ajuster en fonction de ce qu'ils peuvent tolérer", disait-elle en septembre à People.

Vos commentaires