En ce moment
 

Ardisson? "Cynique", Sharon Stone? "Juste une blonde américaine sophistiquée et pas intéressante"… Benoit Poelvoorde se lâche

Ardisson?

Dans une interview au magazine So Film, l'acteur belge donne son avis sur quelques people qu'il a eu l'occasion de rencontrer durant sa carrière.

En couverture de So Film, Benoit Poelvoorde répond dans les pages du magazine à des questions sur sa carrière et il évoque certaines stars qu'il a croisées.

Parmi les actrices célèbres, il a un jour croisé Sharon Stone au Festival de Cannes, en 1992. "Sharon Stone, si je l'ai croisée, je ne l'ai pas reconnue, a-t-il lancé. Elle ne me faisait aucun effet. C'était juste une blonde américaine sophistiquée, et pas intéressante. T'es juste devant une blonde américaine, ça sert à quoi ?". L'acteur est clair concernant la comédienne: "Ce n'est pas du tout mon monde", lâche-t-il.


"Il est cynique"

Il n'est pas vraiment tendre non plus lorsqu'il évoque l'animateur Thierry Ardisson… "Ardisson n'est pas une ordure. Par contre, il est cynique, et c'est peut-être pire", déclare-t-il. Il s'est remémoré un passage dans Tout le monde en parle avec Bernard Montiel lors duquel celui-ci avait été fort critiqué pour son livre. Benoit Poelvoorde avait signifié à Thierry Ardisson qu'il avait été choqué, et l'animateur lui a répondu: "'T'en fais pas, il m'appellera demain pour me remercier. Avec notre engueulade, il va en vendre 6 000 exemplaires de plus de son bouquin'. Comment croire à la sincérité des rapports médiatiques après avoir entendu ça?", se demande-t-il.

Benoit Poelvoorde parle également de l'émission On ne demande qu'à en rire et dit de Laurent Ruquier qu'il est "un homme qui rit à ses propres vannes, et avant de les dire"… Pour le coup, c'est plus gentil.


"Elle a la manie de se regarder"

Enfin, il raconte une anecdote comique concernant Isabelle Huppert qui, selon lui, est assez narcissique. L'acteur belge l'avait remarqué sur le tournage de Mon pire cauchemar. "Elle a la manie de se regarder, mais alors quasiment tout le temps. Dès qu'elle trouve un miroir, un rétroviseur de bagnole ou même un couteau, elle se regarde, raconte l'acteur. Le pire, c'est qu'elle ne fait même pas exprès. Donc, quand j'ai repéré ce tic, je me suis mis à la vanner. Je m'approchais discrètement, je la prenais en flagrant délit et là je hurlais: 'Ah, Isabelle, fais attention, tu te regardes! Tu te regardes encore, Isabelle!' Elle riait comme une folle. Isabelle Huppert, il faut le dire, est rieuse. Mieux, elle est capable d'autodérision".

Vos commentaires