En ce moment
 

Bernard Tapie souffre de deux nouvelles tumeurs: "Il se bat en ce moment pour la vie"

Bernard Tapie souffre de deux nouvelles tumeurs:
(c)ISOPIX
 
 

C'est une information inquiétante que le journaliste français Pascal Praud a révélé ce matin sur CNews dans l'émission "L'heure des pros". Il a en effet annoncé que l'ancien patron de l'Olympique de Marseille, Bernard Tapie, souffrait de deux nouvelles tumeurs, l'une aux reins et l'autre au cerveau. Et de préciser : "Il a demandé un report [de son procès en appel dans l'affaire de l'arbitrage] parce qu'il souffre de nouvelles tumeurs aux reins et au cerveau. C'est un homme qui mène un combat contre la mort depuis des semaines, depuis des mois. Il y a deux nouvelles tumeurs qui sont apparues", a-t-il révélé.

Selon lui, l'état de Bernard Tapie est tel que les médecins lui ont conseillé de ne pas attendre la fin de son procès pour se faire soigner. Pascal Praud raconte: "Les professeurs de médecine lui disent qu'il faut soigner ça tout de suite. Il a assisté à la première semaine du procès. Et pour la deuxième semaine, il veut sauver sa peau. Donc il veut subir ces traitements et demande un report de son audience. Que fait cette justice ? Elle dit non. Elle refuse le report".


Le procès en appel de Bernard Tapie dans l'affaire de l'arbitrage controversé de 2008 s'est poursuivi mardi en l'absence de l'homme d'affaires et de ses avocats, qui avaient demandé un renvoi pour raisons médicales.

La défense de Bernard Tapie, qui souffre d'un cancer, a déposé une demande de report du procès liée à une aggravation de son état de santé, l'empêchant d'être présent.

Le patron du groupe de médias La Provence refuse d'être représenté par ses avocats, souhaitant s'exprimer lui-même dans cette affaire qui est le "combat d'une vie", a plaidé Hervé Temime.

Bernard Tapie, présent à plusieurs reprises depuis la reprise des audiences le 10 mai, "a essayé d'aller le plus loin possible dans le procès", a poursuivi Me Temime.

Les traitements qu'il va suivre "sont susceptibles de lui permettre de participer à un nouveau procès à une date relativement proche", a-t-il ajouté, sollicitant qu'une expertise soit ordonnée.


 




 

Vos commentaires