En ce moment
 

Bertrand Cantat a-t-il annoncé la fin de sa carrière hier soir à Bruxelles?

Bertrand Cantat a-t-il annoncé la fin de sa carrière hier soir à Bruxelles?

Libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine de huit ans, Bertrand Cantat a progressivement repris son activité artistique à partir de 2010. Dimanche soir à Bruxelles, l'artiste a annoncé la fin de sa carrière après une heure de concert à l'Ancienne Belgique, selon Le Soir et la Dernière Heure. "Merci, ça fait plaisir. Surtout pour la dernière date de la tournée et la dernière date tout court", a lancé l'ancien leader de Noir Désir.

"C'est notre dernière, probablement la toute dernière. Et nous sommes très heureux que ce soit à Bruxelles", a confirmé Pascal Humbert, du groupe Détroit à la Dernière Heure.


Une tournée chahutée

Après un début de tournée chahutée, Bertrand Cantat était sorti de sa réserve jeudi lors de son unique date parisienne, marquée par la présence d'une poignée de manifestants comme à chacun de ses concerts depuis mars. Le chanteur s'en était alors pris à la presse au début du concert, après avoir entonné les titres "Amie nuit" et "Amor fati" tirés de son premier album solo.

"Merci à vous d'être là malgré tout"', avait-il déclaré devant une salle à moitié remplie, avant de s'en prendre à "ceux qui ne sont pas là pour des bonnes raisons" et aux journalistes. "Vous avez quelque chose contre moi. Si certains sont en train de jubiler, il y a aucune limite à quel point je vous emmerde...", avait ensuite lancé le chanteur de 54 ans.


Rappel des faits

Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison en Lituanie pour coups mortels sur Marie Trintignant. Transféré en France, il a été libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine. Icône rock française des années 1990, le chanteur bordelais a progressivement repris son activité publique à partir de 2010, avec un album et une tournée avec Détroit suivi de la sortie, en décembre dernier, de son premier album solo "Amor Fati".

La promotion du disque s'est faite sur fond de polémique à la suite d'une couverture des Inrocks consacrée au chanteur en octobre, en pleine tempête Weinstein. Une "une" dont Cantat s'est excusé dans une lettre publiée sur Facebook. Dans ce texte, il évoquait aussi son "droit à la réinsertion" et le "droit à exercer (son) métier", tout en "renouvelant" sa "compassion" à la famille et aux proches de Marie" Trintignant.

Vos commentaires