En ce moment
 

Bradley Cooper agressé dans le métro à New York: "Je baisse les yeux et je vois le couteau dans ses mains"

Bradley Cooper agressé dans le métro à New York: "Je baisse les yeux et je vois le couteau dans ses mains"
© ISOPIX
 
Bradley Cooper
 

L’acteur américain Bradley Cooper raconte avoir été menacé avec un couteau dans le métro à New York. "J’ai été totalement pris au dépourvu", a-t-il confié lors d’une interview pour le podcast "Armchair Expert".

Bradley Cooper était l’invité de Dax Shepard, ce lundi 29 novembre, pour le podcast hebdomadaire "Armchair Expert". L’acteur et cinéaste américain a révélé un certain nombre de choses, notamment qu’il avait été surpris d’être élu "l’homme le plus sexy de la planète". Dans ses révélations, Bradley Cooper a également raconté qu’il avait été menacé au couteau dans le métro de New York.

L’agression remonte à un jour d’octobre 2019, il devait être midi. L’acteur venait de sortir du métro et se dirigeait vers la sortie de la station pour aller récupérer sa fille Lea à l’école. C’est à ce moment-là qu’un homme l’a approché. "J’avais les oreilles bouchées et je pensais que le gars voulait une photo avec moi. Jusqu’à ce que je baisse les yeux et que je voie le couteau dans ses mains. Je l’ai regardé droit dans les yeux et j’ai vu à quel point il était encore jeune”, a indiqué le cinéaste américain dans son interview.

Je réalise que je me sentais un peu trop à l’aise à New York. Depuis, je suis un peu plus prudent

Bradley Cooper n’a pas immédiatement saisi ce qui était en train de se produire. Sans réfléchir, il s’est enfui en courant. "On m’a toujours appris à ne pas courir quand quelqu’un se tient devant vous avec une arme. Mais c’était juste trop fou pour rester là. Je lui ai arraché le bras et j’ai couru dehors."

Par chance, l’acteur a eu le temps de prendre une photo de son agresseur et l’a directement montrée à la police. "Il y avait une voiture de police à proximité et j’ai immédiatement montré les photos aux agents. Ils ont demandé si j’avais été blessé. Heureusement, cela n’a pas été le cas", dit-il avant de poursuivre. "Je suis allée chercher ma petite fille à l’école. Et je n’ai jamais dit à mes amis ou à mes connaissances ce qui m’était arrivé. Je réalise que je me sentais un peu trop à l’aise à New York. Depuis, je suis un peu plus prudent."


 

Vos commentaires