En ce moment
 

Britney Spears atteinte de démence? C’est ce que dit son père pour garder la tutelle

Britney Spears atteinte de démence? C’est ce que dit son père pour garder la tutelle
©Instagram @britneyspears ©Isopix
 
Britney Spears
 

Britney Spears a été placée sous la tutelle de son père en 2008 après une année très compliquée. Depuis, son père gère ses finances. Mais la chanteuse veut retrouver sa liberté et se bat en justice pour cela. Alors qu’elle s’apprête à plaider sa cause devant le tribunal, un nouveau document a fuité dans lequel son père affirme qu’elle est atteinte de démence.

Britney Spears est sous la tutelle de son père depuis 2008. A l’époque, la pop-star avait vécu un réel pétage de plomb en se rasant publiquement le crâne sur un coup de tête et en perdant la garde partagée de ses enfants. Mais depuis 2019, ses fans militent pour sa libération.

La star a engagé elle-même des poursuites contre son père pour se défaire sa tutelle. Ce buzz médiatique a été suivi d’un documentaire intitulé "Framing Britney Spears". Dernièrement, de nouveaux papiers officiels ont refait surface. Il s’agit de documents médicaux remplis par le père de la chanteuse sur lequel il a coché la case "atteinte de démence ou en cours de traitement", selon des images obtenues par The Sun.

"Il n'y a que deux options possibles qui en découlent, donc Britney pourrait bien être atteinte de démence, explique le journaliste Mobeen Azhar concernant ces nouvelles images diffusées dans le nouveau documentaire "The Battle for Britney". Bien sûr, je ne suis pas docteur, mais si c'est le cas, alors le monde n'en a jamais été conscient."

Britney Spears pourrait elle-même apporter la réponse à cette question. La star a non seulement prévu de plaider sa cause devant le tribunal le 23 juin prochain, mais des rumeurs affirment qu’elle préparerait une interview vérité avec Oprah Winfrey.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires