En ce moment
 

Emily Ratajkowski affirme que Robin Thicke a attrapé "ses seins nus" pendant le tournage de Blurred Lines: "J'ai crié ça suffit"

Emily Ratajkowski affirme que Robin Thicke a attrapé
© Youtube - Burred Lines
 
 

Emily Ratajkowski a raconté dans son nouveau livre "My Body" que le chanteur Robin Thicke lui avait saisi les seins nus pendant qu'ils tournaient la vidéo de "Blurred Lines", relate le Rolling Stone.

La chanson et la vidéo, y compris une version torride réservée au web, sont devenues un succès majeur dans le monde entier. "Soudain, venu de nulle part, j'ai senti la fraîcheur et l'étrangeté des mains d'un inconnu qui me prenaient les seins nus par derrière. Je me suis instinctivement éloignée, en regardant Robin Thicke", écrit le mannequin, aujourd'hui âgée de 30 ans, dans le livre "My Body", dont la sortie est prévue le mois prochain. Cet extrait a été rapporté pour la première fois par le Sunday Times de Londres.

Emily Ratajkowski était l'un des trois mannequins qui sont apparus dans la vidéo, à laquelle participaient également le chanteur Pharrell Williams et le rappeur TI.
Selon le rapport, elle a d'abord apprécié le tournage. Mais ensuite, Thicke, apparemment ivre, a commencé à se comporter de manière grossière.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

"Il a fait un sourire niais et a trébuché en arrière, les yeux cachés derrière ses lunettes de soleil. Ma tête s'est tournée vers l'obscurité au-delà du plateau. La voix de la réalisatrice, Diane Martel s'est brisée lorsqu'elle m'a crié: "Tu vas bien ?"", peut-on lire dans le livre.

L'expérience dans le studio de Los Angeles a fait que le mannequin s'est senti "nu pour la première fois ce jour-là", rapporte le journal.

"J'ai poussé mon menton en avant et j'ai haussé les épaules, évitant le contact visuel, sentant la chaleur de l'humiliation parcourir mon corps", a-t-elle déclaré. "Je n'ai pas réagi - pas vraiment, pas comme j'aurais dû le faire".

Martel a confirmé l'incident, selon le rapport.

"Je me souviens du moment où il a attrapé ses seins", a-t-elle dit. "Un dans chaque main". Il se tenait derrière elle alors qu'ils étaient tous les deux de profil. "J'ai crié avec ma voix très agressive de Brooklyn, 'Qu'est-ce que tu fais, ça suffit ! !! La séance est terminée !"

Martel a déclaré que Thicke avait bu, qu'il s'était excusé "timidement" et qu'il était "contrit" après coup. 

Dans son livre My Body, qui sort le 19 octobre, Ratajkowski poursuit en disant qu'elle n'a pas mentionné l'incident dans les interviews qui ont suivi le succès de la vidéo et au-delà parce qu'elle ne voulait pas penser à l'incident, et qu'elle voulait également protéger l'environnement que Martel a cultivé sur le plateau avec les autres jeunes modèles impliqués.

Ce n'est pas la première fois que la chanson suscite la controverse. La succession de Marvin Gaye a gagné un procès de 5 millions de dollars contre Thicke et Farrell, affirmant que "Blurred Lines" avait été repris du tube de 1977 de Gaye, "Got To Give It Up".


 




 

Vos commentaires