En ce moment
 

Nathalie Baye partage une histoire poignante sur Instagram: "C'est si injuste"

Nathalie Baye partage une histoire poignante sur Instagram:
© Belga
 
Nathalie Baye
 

Lundi 9 novembre, Nathalie Baye a partagé l'histoire d'une femme de ménage qui travaille dans un hôpital de Paris. Les faits se seraient déroulés au mois d'avril.

"Je fais tourner le message que mon amie Maureen Kerwin a posté. Il est si émouvant et injuste. Il faut le faire tourner", a précisé l'actrice en légende d'un texte bouleversant qui aurait été écrit par l'enfant de la femme de ménage...

Le message dit ceci: "Je viens vers vous pour ma petite maman. Ma maman travail dans le ménage a l’hôpital, elle nettoie les chambres des malades donc atteints de Corona.

Ce matin ils ont reçu pleins de colis alimentaires de la part de plusieurs restaurants différents.Ma mère était hyper contente que l’on pense à eux. Elle nous a envoyés pleins de photos des colis, heureuse de ce geste si généreux. Au moment de passer à table, une "charmante" aide-soignante lui dit que non, ce colis alimentaire est seulement pour le personnel soignant! Pas pour les gens du ménage. 

Ma mère lui a expliqué comme elle le pouvait qu’elle aussi travaille à l’hôpital, se réveille à 5 h, nettoie les chambres des malades atteints du virus, qu’elle prend autant de risque qu’eux. Et l'aide-soignante insiste en lui disant que non! Ce n’est pas pour eux quand même. 

Ma mère est donc partie manger sa gamelle dans son coin (...) j’ai les larmes au yeux en écrivant ce message, je pense à l’humiliation que ma mère a subi, on l’a rabaissée, humiliée, alors qu’elle aussi fait tout sont possible pour vous.
À tous les restaurants, quand vous faites des dons aux hôpitaux, s'il vous plait précisez bien que c’est pour tout le personnel même le personnel du ménage".

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires