En ce moment
 

George Clooney, violemment CRITIQUÉ par la presse, après avoir comparé Meghan Markle à la princesse DIANA

George Clooney, violemment CRITIQUÉ par la pressé, après avoir comparé Meghan Markle à la princesse DIANA

Nous vous le rapportions ce mardi, l'acteur George Clooney en pleine promotion pour sa prochaine série "Catch-22" a pris la défense de son amie Meghan Markle. "Ils ne font que poursuivre Meghan Markle partout dans le monde, elle a été poursuivie et diffamée", a affirmé l'acteur lors d'une conférence de presse. "C'est une femme enceinte de sept mois. Elle a été poursuivie et diabolisée de la même manière que Diana l'a été, l'histoire se répète. Nous avons vu comment cela se termine...", a-t-il déclaré.

Des déclarations, reprises par la presse britannique, qui sont violemment critiquées. En effet, pour les principaux concernés, le problème ne vient pas des médias. 

Piers Morgan, présentateur du Good Morning Britain et éditorialiste pour le Daily Mail a écrit un édito très tranché suite à ces propos.  Pour lui, l'acteur américain, invité au mariage de Meghan et Harry aurait mieux fait de se taire. Et de développer: "Trois amis du prince Harry ont été très attristés le jour du mariage royal de ne pas avoir été conviés à la soirée donnée à Frogmore House. Ils le connaissent depuis presque toujours et ne pas recevoir d'invitation les a profondément blessés. Mais leur déception a été exacerbée quand ils ont découvert qui avaient été invités à cette soirée. Ce n'était que des célébrités: les Beckhams, Elton John, Idris Elba, Serena Williams, George et Amal Clooney."

"Ils en sont venus à la triste conclusion qu'ils avaient été mis de côté pour des gens plus célèbres qu'eux".

Et Piers Morgan de constater que dans la chapelle Saint George, "du côté réservé à la famille de Meghan, au lieu d'y voir des membres de sa famille, des cousins, oncles et tantes, comme c'est généralement le cas à des mariages, eeule, sa mère était là. Les autres sièges étaient occupés par Oprah Winfrey, et d'autres célébrités...."

"Diana était la plus grande star de la planète, Meghan ne figure même pas dans le top 3 de la famille royale"

Et le journaliste britannique de s'offusquer de la comparaison faite entre Meghan et Diana: "Quand elle a rencontré, Harry, Meghan n'était pas une jeune femme naïve de 19 ans comme l'était Diana. Elle était une actrice divorcée de 35 ans, qui savait ce qu'elle faisait. Elle a rencontré Harry et maintenant, profite d'un style de vie de château opulent. Elle a profité de toute la renommée mondiale et de l'attention qui s'est manifestée ensuite, avec une joie apparente."

"Diana était la plus grande star de la planète. Meghan n'est même pas dans le top 3 des personnes les plus importantes de la famille royale d'Angleterre."

"George Clooney blâme les médias, mais les commentaires négatifs au sujet de Meghan ne viennent pas des médias mais principalement de sa propre famille qui a été mise de côté."

Piers Morgan épingle aussi le caractère égocentrique de l'épouse du prince Harry: "La lettre que Meghan a écrite à son père évoluait autour d'une seule personne: elle-même.  SES sentiments, SON mariage, SA vie, SA peine."

Le journaliste doute également de l'amitié que partagent les Clooneys et les époux Sussex: "Un vrai ami conseillerait à Meghan de prendre un avion et d'aller rendre visite à son père pour faire la paix, avant que cela ne soit trop tard (Thomas Markle a subi une opération chirurgicale au coeur, c'est pour cela qu'il ne s'est pas rendu au mariage de sa fille).

Si George Clooney est un vrai ami, ou juste une nouvelle célébrité à laquelle Meghan s'est liée d'amitié, et qui prétend se soucier des autres, ne devrait-il pas lui conseiller juste cela?", conclut Piers Morgan.

"Harry est passé de héros à zéro"

Arthur Edwards, du journal The Sun, qui a photographié la princesse Diana pendant 17 ans, et avec laquelle il s'entendait très bien, estime lui aussi que la comparaison de l'acteur américain George Clooney entre Meghan et Diana est "inappropriée" .

"Les porte-paroles de Kensington Palace tiennent les ficelles et dès le début de la relation du prince Harry et de Meghan, ils ont refusé la publication de n'importe quelle photo. Depuis, ce moment-là, tous ses engagements publics sont étroitement contrôlés par cette équipe de communication. Lors du mariage, une seule agence de presse avait été choisie pour prendre les photos au sein de la Chapelle Saint George". 

"Le résultat de cette surveillance, fait que Meghan, contrairement à Diana, peut jouir d'une belle liberté de mouvement. Elle rentre et sort du palais, et n'est jamais suivie par un seul photographe", regrette Arthur Edwards.

Et de révéler cette anecdote surprenante: "Dès que le Sun publie un article sur Meghan Markle, l'équipe des porte-paroles de la duchesse menacent le journal de poursuites judiciaires. Alors que la plus grande invasion de sa vie privée a été orchestrée par Meghan, elle-même, qui a, avec son accord, laissé ses copines s'exprimer à sa place dans le People Magazine."

"La relation entre les journalistes et le prince Harry qui était le chouchou des médias s'est également énormément détériorée. Il est passé de héros à zéro (...)", regrette le journaliste du Sun.

Cela en est décidément trop pour Arthur Edwards qui se demande même si les médias doivent continuer à s'intéresser à Meghan et Harry.

Et de conclure: "Meghan et Harry préfèrent se plaindre et jouer les victimes. Le couple ferait mieux de prendre exemple sur le prince Charles et son épouse Camilla, qui a longtemps été la cible d'une presse très hostile, encore plus qu'elle ne l'était avec Diana. Mais en travaillant, Charles et Camilla sont arrivés à conquérir le coeur de leur sujet, si bien qu'un jour, Camilla deviendra certainement reine."

Vos commentaires