En ce moment
 

Héritage de Johnny Hallyday: voici le rôle clé joué par André Boudou aux côtés de Laeticia

Nouvelle audience aujourd'hui devant la justice française au sujet de l'héritage de Johnny Hallyday. Sa veuve Laeticia est toujours opposée à Laura et David, les premiers enfants du chanteur. Amélie Schildt a fait le point sur la situation judiciaire dans le RTL INFO Bienvenue.

Où en est-on, tout d'abord, au niveau judiciaire dans l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday ?

Amélie Schildt : "C'est un peu comme un feuilleton, c'est-à-dire que ce qui s'est passé ce matin, c'est la suite de ce qui s'est passé au mois de mai. En mai, le Tribunal français de Nanterre a dit : Johnny était français. Et donc, le tribunal français est compétent pour juger cette affaire de l'héritage, alors que Laeticia souhaitait que cela se passe plutôt aux Etats-Unis. Et donc Laeticia a fait appel, d'où l'audience de ce matin. Entre-temps, elle a changé d'avis, elle a renoncé à faire appel, elle a souhaité prôner le dialogue. Mais cette audience a été maintenue, question de formalité. On a discuté surtout de droit, de choses comme ça, ça a duré 7 minutes, pas plus".

On peut donc dire que Laeticia met de l'eau dans son vin. Comment peut-on l'expliquer : veut-elle enterrer la hache de guerre avec David et Laura ?

"Ça c'est son message en tout cas, vraiment. Sur les réseaux sociaux, elle a dit clairement : "Je prône l'apaisement, je choisis la paix, le dialogue". Dans les faits, elle n'était pas très contente de ses avocats donc elle a changé complètement son équipe. Elle s'est entourée différemment et surtout, on a vu ces derniers mois revenir son père, André Boudou. Son père qui revient comme un conseiller dans cette affaire. Et ça, visiblement, ça ferait plutôt les affaires de David et Laura, parce qu'André Boudou, il serait plutôt pour la conciliation, pour la négociation. C'est ce que nous a expliqué Pierre Billion, qui est un ami proche de Johnny et de Laeticia encore aujourd'hui.

'Mentalement et moralement, je pense qu'il pense qu'on devrait partager cet héritage. C'est ce que pense franchement André, et donc je pense qu'il va tout faire pour que ça s'arrange a confié Pierre Billon. Je pense que Laeticia, à ce moment-là, aura un poids moins important sur les épaules. Elle pourra peut-être enfin faire son deuil et les petites pourront enfin vivre sans avoir des mots vilains qu'elles lisent sur Internet.''

Est-ce que Laeticia ne s'est pas finalement rendue compte qu'elle avait de moins en moins de chances de gagner en justice ?

"C'est clairement aussi un changement de stratégie quand elle dit : je choisis la paix, on peut se demander si elle a vraiment encore le choix. Parce que cette procédure, ça va faire tout doucement deux ans, ça ne se passe pas tout à fait comme elle l'aurait voulu. Si ça continue comme ça, si la justice française estime que c'est la loi française qui s'applique, elle va devoir partager son héritage avec David et Laura. En plus, il faut savoir qu'aux Etats-Unis, elle a aussi lancé une procédure. Et là, son but, c'est de protéger les biens de Johnny : il y a ce trust qui a été monté, elle a essayé de mettre un maximum de biens et puis ça a été aussi gelé. Et le juge américain n'est pas très content parce que visiblement, les avocats américains de Laeticia n'ont pas transmis toutes les informations. Et donc finalement, aujourd'hui, des deux côtés, ça ne marche pas tout à fait comme elle l'aurait voulu."

Peut-on envisager une réconciliation entre Laeticia et David et Laura ?

"Je crois qu'on peut imaginer un accord, certainement, entre avocats. Une vraie réconciliation familiale aujourd'hui, ça semble quand même très compliqué parce que les choses sont allées très très loin."

Vos commentaires