En ce moment
 

Tir mortel d'Alec Baldwin: sa fille Ireland insulte une commentatrice politique qui décrit l'incident comme une "justice immanente"

Tir mortel d'Alec Baldwin: sa fille Ireland insulte une commentatrice politique qui décrit l'incident comme une
(c)ISOPIX
 
 

Ireland Baldwin a critiqué la commentatrice politique Candace Owens d'avoir tweeté que la fusillade accidentelle de l'acteur Alec Baldwin était une "justice immanente" à la suite des critiques incessantes de l'acteur à l'encontre de l'ancien président Donald Trump. 

Cette réponse sur les réseaux sociaux a été publiée après que l'experte conservatrice, 32 ans, a critiqué l'acteur sur les réseaux sociaux qui a tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins dans des circonstances qu'une enquête devra déterminer.

"Vous êtes l'être humain le plus dégoûtant et cancéreux que j'ai jamais rencontré", a écrit Ireland Baldwin dans une story sur Instagram. Elle a poursuivi: "Indépendamment de vos mauvaises opinions la plupart du temps, le fait que vous manquiez de respect à la vie d'une femme qui a été accidentellement et tragiquement tuée est une honte."

Mais que s'est-il passé lors de ce tournage?

Selon les premières dépositions, Alec Baldwin "était assis sur un banc dans un décor d'église, et il s'entraînait à dégainer" face à la caméra.

Le réalisateur Joel Souza regardait par-dessus l'épaule de la directrice de la photographie de 42 ans, qui a été touchée au torse jeudi et a été déclarée morte quelques heures plus tard.

Blessé à l'épaule par le tir, M. Souza a déclaré avoir entendu ce qui ressemblait au "bruit d'un fouet, et un gros +pan+" alors qu'il se tenait derrière la victime.

Après le coup de feu, la cinéaste "s'est agrippé l'abdomen" et a dit ne plus sentir ses jambes, a précisé le réalisateur, ajoutant qu'elle avait "commencé à tituber en arrière".

L'assistant réalisateur Dave Halls avait annoncé que l'arme était "froide", c'est-à-dire censée être vide et donc inoffensive dans le jargon du cinéma. Joel Souza a toutefois dit "ne pas être sûr" que l'arme ait subi un nouveau contrôle de sécurité après la pause-déjeuner de l'équipe. Un coup de feu a en tout cas bien été tiré, un accident qui a causé une onde de choc à Hollywood.

D'après les enquêteurs, Dave Halls a dit ignorer que des munitions réelles se trouvaient dans l'arme.

C'est Hannah Gutierrez Reed, une armurière de cinéma de 24 ans, qui avait préparé le revolver, et l'avait placé sur un chariot avec deux autres armes.

Le chef électricien du tournage, Serge Svetnoy, a fustigé sur Facebook un drame provoqué par "la négligence et le manque de professionnalisme", estimant qu'elle était trop jeune pour "être une professionnelle en matière d'armes".

"Pour économiser des bouts de chandelle, on engage parfois des gens qui ne sont pas pleinement qualifiés pour un boulot compliqué et dangereux", accuse-t-il.

Guillaume Delouche, armurier pour Hollywood depuis près de 30 ans, s'est dit "très étonné" que quelqu'un de cet âge et avec seulement deux films à son actif, "puisse être armurier en chef sur un film qui doit contenir beaucoup de scènes de combat avec des armes à feu".

Le drame a relancé le débat sur la sécurité des équipes et l'utilisation d'armes sur les plateaux.

Une pétition sur le site change.org, appelant à l'interdiction des armes à feu réelles sur les tournages et à de meilleures conditions de travail pour les équipes, avait
récolté près de 29.000 signatures lundi après-midi.


 




 

Vos commentaires