Jean-Luc Lahaye corrige le tir: "Il y a des femmes d’un certain âge, voire de mon âge, que je trouve magnifiques"

Jean-Luc Lahaye est invité dans ce RTLInfo 13 h pour présenter le concert exceptionnel, en plein air, prévu le 22 juin prochain au RTL Spiroudôme de Charleroi. La troupe de Stars 80 revient en force.

Jean-Luc Lahaye était sur le plateau du RTLInfo 13H pour évoquer l'engouement que suscite inlassablement les shows "Star 80". Visiblement, l'excitation est réciproque entre le public et les artistes : "On est impatients de reprendre la tournée, c’est extraordinaire, le public qui nous pousse, cette nouvelle jeunesse qui vient vers nous, cet enthousiasme, cette fête incroyable...", s'est réjoui le chanteur. 

Il y aura du beau monde sur la scène du Spiroudôme de Charleroi le 22 juin prochain : Sabrina, Emile et Images, Plastic Bertrand, Patrick Hernandez, Joniece Jamison, Alec Mansion, Jean Luc Lahaye, Début de Soirée, Cookie Dingler, Jean Pierre Mader, Julie Pietri, Laroche Valmont, Pauline Ester, Patrick Coutin, Thierry Pastor... 


"Comme si on ne s’était jamais quittés"

Malgré la présence de toutes ces personnalités fortes, pas de guerres d'ego en coulisse. "On n’a plus la tête dans le guidon à faire la course au top 50. Aujourd’hui, nos chansons sont dans l’histoire. On est tous ravis de se retrouver à chaque fois, comme si on ne s’était jamais quittés", a raconté l'artiste de 65 ans.


"On prend plaisir à contempler"

La semaine d’un dernière, une petite phrase prononcée dans Touche pas mon poste lui avait valu un torrent de critiques sur les réseaux sociaux. "Je ne me vois pas me balader avec une fille de 65 ans main dans la main dans la rue", avait-il déclaré.

Aujourd’hui, le chanteur s’est montré plus consensuel : "Je regarde toutes les femmes. Il y a des femmes d’un certain âge, voire de mon âge, que je trouve magnifiques", a-t-il confié.

"J’arrive à un âge où on est plus dans l’expectative. On regarde, on prend plaisir à contempler. Mais j’aime les femmes, c’est vrai. Je les trouve toutes formidables", a-t-il conclu. De quoi calmer ses détracteurs ? 

 

Vos commentaires