En ce moment
 

Jean-Marie Bigard, mis SOUS PRESSION, à cause de cette phrase prononcée dans Touche pas à mon poste

Jean-Marie Bigard, mis SOUS PRESSION, à cause de cette phrase prononcée dans Touche pas à mon poste

L’humoriste français a poussé un coup de gueule sur Twitter dans lequel il explique payer cher une position qu’il a défendue dans l’émission Touche pas à mon poste en… 2018.

A l’époque, il avait indiqué sur le plateau du programme de Cyril Hanouna comprendre totalement le mouvement des Gilets Jaunes. "Je souhaite que les Gilets jaunes deviennent une révolution mondiale. On est champions du monde de la révolution. Et je souhaite qu’on aille à la chasse aux gros et pas à la chasse aux petits. Quand Macron vient saigner des gens qui n’ont déjà plus de sang dans les veines... Devenons les vrais révolutionnaires de toute la planète… Allons chercher les milliards où ils sont, mais n’allons pas sucer les petits", avait-il notamment déclaré.

Une sortie applaudie lors de l’émission mais qui selon l’humoriste, n’a visiblement pas plu à tout le monde. Jean-Marie Bigard a posté l’extrait en question sur Twitter en commentant : "On me fait payer cette phrase, on me demande de fermer ma gueule, on met des coups de pression. Comme dit mon neveu : tu sais quoi : je m’en balek. On peut tout m’enlever, sauf mes c*******".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires