En ce moment
 

Jill Vandermeulen ALERTE face au coronavirus: "Les soirées lockdown provoqueront une crise sanitaire sans précédent" (vidéo)

CORONAVIRUS

Le compagnon de Jill, animatrice sur RTL TVI, est le manager de plusieurs personnalités, et notamment de Loïc Nottet. C'est lui qui a été contacté par le centre de crise pour le coronavirus en Belgique afin de demander aux influenceurs et personnalités publiques de véhiculer des messages sur les réseaux sociaux.

"Le message qui était de mise ce week-end, c'était principalement de parler de ces soirées illégales, les lockdown party ou soirées quarantaine qui sont organisées un petit peu partout en Belgique", a expliqué l'animatrice et youtubeuse.

D'ordinaire, elle amène sur les réseaux sociaux "une contenu divertissant". Aujourd'hui, le ton est plus grave : "C'est fini de rigoler, il est grand temps de mettre des choses en place et de conscientiser la population qui me suit", a-t-elle réalisé.

Le public cible de Jill est justement dans la tranche d'âge visée par ces fêtes : entre 15 et 35 ans. "C'est eux qui sortent et qui vont dans les soirées donc c'est vraiment à eux que je me suis adressée et sur un ton assez dur", explique-t-elle.

Cela a fonctionné car son message a été partagé par de nombreuses personnes sur Instagram. Elle a également publié une vidéo sur Facebook afin qu'elle soit partagée plus facilement et toucher encore plus de monde.

Je me suis fait traiter de collabo 

Certains ont applaudi son message, d'autres l'ont condamnée, la traitant de "collabo". "Je me suis fait incendier aussi, je me suis fait insulter, je me suis fait traiter de collabo parce que je proposais aux gens de me transmettre les adresses", explique Jill.

Elle continuera à aider les autorités en grappillant des informations sur les réseaux sociaux et à marteler ce message : "Si des mesures sont prises comme aujourd'hui, c'est que c'est vraiment nécessaire et je pense que la population ne se rend pas bien compte de la catastrophe sanitaire qui pourrait avoir lieu si on ne respecte pas les règles".

Hier soir, elle avait publié un message très clair : "Ce genre de soirée peut provoquer et provoquera une crise sanitaire sans précédent (…) Les gens qui organisent ce genre de soirée illégale et surtout, les imbéciles qui y participent sont de potentiels futurs meurtriers. Restez chez vous. Un mois sans faire la fête, c'est quand même pas la mort."

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires