En ce moment
 

Johnny accro à la drogue? Un ami dément (vidéo)

Parolier, coach sportif, producteur... Pierre Billon a travaillé pendant des années avec Johnny Hallyday, avant de devenir l'un de ses amis les plus proches. Un compagnon de route aussi, lors de leurs virées à moto aux Etats-Unis. Pour lui, l'image "destroy" du rockeur est largement exagérée.

Pierre Billon a enregistré de nombreux album avec Johnny Hallyday. Il était son producteur, mais aussi son ami. Du coup, il sait à quoi carburait  le chanteur.

"J'ai entendu un monsieur, que je ne connais pas d'ailleurs, qui a écrit un livre sur Johnny comme quoi Johnnny était à 3 grammes de cocaïne par jour dans les années 89-90. C'est la période où j'étais avec lui. Si ça avait été le cas, je le saurais. Parce qu'être dans le fin fond de l'Utah et réussir à avoir 3 grammes de cocaïne par jour, il faut y aller quand même, faut vraiment creuser fort. Et puis, c'était pas le cas du tout", a-t-il expliqué.

Pierre Billon se rappelle aussi d'une fameuse interview dans laquelle Johnny s'était vanté avoir touché à tout. Mais entre toucher à tout et être accro à la drogue, il y a un pas, estime son ami. "Fallait bien faire ça, c'était très rock'n'roll comme attitude, mais ce n'était pas forcément la vérité", lance-t-il.

Pierre Billon confirme que Johnny aimait bien boire un verre, mais pas la drogue. "Il aimait bien une bonne bière, il aimait bien picoler mais je ne l'ai jamais vu destroy. Moi personnellement, je ne l'ai jamais vu prendre une ligne de coke, je le jure", a-t-il finalement expliqué.

Vos commentaires