En ce moment
 

Kim Kardashian raconte, en pleurs, le violent braquage qu'elle a subi à Paris: "Je pensais à Kourtney, qui allait me trouver morte"

Kim Kardashian raconte, en pleurs, le violent braquage qu'elle a subi à Paris:
©Youtube Netflix
 
 

Kim Kardashian, qui a eu 40 ans ce 21 octobre, était invitée par David Letterman, pour sa série d'entretiens My Next Guest Needs No Introduction ("Nul besoin de présenter mon prochain invité"), diffusée sur la plateforme de streaming Netflix.

Elle est revenue, avec le célèbre intervieweur, sur le terrible braquage qu’elle a subi à Paris en 2016. La star de téléréalité était seule à l’hôtel, durant la Fashion Week. Les braqueurs sont entrés dans la résidence privée habillés en policiers et ont braqué une arme de poing sur elle avant de l’enfermer dans la salle de bains et de s’emparer de bijoux et d’autres objets.

Les auteurs ont été appréhendés. Aujourd’hui, quatre ans plus tard, l’épouse de Kanye West relate toujours les faits avec beaucoup d’émotion. Elle s’est mise à pleurer sur le plateau - en précisant qu'elle essayait de ne pas fondre en larmes - en expliquant qu’elle était en peignoir de bain quand l’un des braqueurs s’en est pris à elle : "Il m’a attrapée et je portais juste un peignoir de bain, et rien d’autre en dessous", se rappelle-t-elle. "Je me suis dit, ok, là, je vais me faire violer. Tu dois gérer le fait que ça va arriver. Prépare-toi. Mais c’est là qu’il m’a ligotée et attachée avec des menottes, des colsons et du ruban adhésif".

Dans le public, sa maman, Kris, est elle aussi en pleurs. Kourtney, la grande soeur de Kim, est à côté d'elle. Elle était à Paris, et de sortie ce soir-là. "Je n'arrêtais pas de penser à Kourtney, qu'elle allait revenir, et qu'elle allait me trouver morte dans la chambre, et qu'elle allait être traumatisée pour le reste de sa vie si elle me trouvait morte". 

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.



 

Vos commentaires