En ce moment
 

L'acteur Edgar Ramirez a été enlevé par des kidnappeurs armés de mitraillettes: "C'était comme dans un film"

L'acteur Edgar Ramirez a été enlevé par des kidnappeurs armés de mitraillettes:
© Isopix
 
 

L'acteur Edgar Ramirez a fait une révélation choquante en faisant la promotion de "The Undoing", son prochain projet HBO avec Nicole Kidman. Interviewé pour le magazine Interview, l'homme qui incarne le détective Mendoza dans la mini-série a révélé qu'il avait été kidnappé à Bogota, en Colombie.

"Des amis à moi ont été tués, et j'ai moi-même été kidnappé une fois, et la pensée que j'avais était: 'je ne serai pas capable de voir les gens que j'aime si je ne survis pas à cela'", a déclaré l'acteur d'origine vénézuélienne à sa co-star, notant que c'était "la première fois que je partageais cela". Son kidnapping s'est passé "comme dans un film (...) avec des mitraillettes."

"C’était en pleine rue à la vue de tous les passants. J’ai été enlevé pour une rançon. Au Venezuela, il y a malheureusement souvent des gens qui sont kidnappés par des délinquants puis relâchés en échange de quelques milliers de dollars, payés par leur famille. Le pire était d’avoir l’impression que ma vie m’échappait. Je n’étais plus maître de rien et on m’a considéré comme une marchandise", a dit l'acteur dans une interview publiée sur le site suisse 20 Minutes.

"Ma notoriété a, pour une fois, été un avantage (...) Quand ils ont compris que j’étais comédien, ils avaient deux options: m’échanger avec des gens de la mafia ou me relâcher. Mes kidnappeurs m’ont quand même dit que si je disais un mot sur eux, ils me retrouveraient pour me tuer. Voilà pourquoi j’ai gardé le silence plusieurs années. C’est aussi pour ça que j’ai quitté mon pays pour vivre à Los Angeles", a poursuivi le comédien.

Après avoir été retenu en captivité "pendant environ trois heures", ses ravisseurs ont décidé de le laisser partir.

Ramirez n'a pas donné de détails sur le moment où son enlèvement a eu lieu. "Le pire dans un kidnapping, ce n'est pas la violence ou la peur de se faire tuer, c'est l'arrogance", a-t-il expliqué. "Le fait que votre vie leur appartient, qu'à partir de ce moment, vous n'êtes plus maître de vos propres décisions. Que votre vie ne vous appartient pas. C'est pourquoi je ne prends rien pour acquis".

COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce lundi 23 novembre?

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires