En ce moment
 

La mise au point de Michel Cymes: il en a RAS-LE-BOL que ses propos sur le coronavirus soient déformés (vidéo)

La mise au point de Michel Cymes: il en a RAS-LE-BOL que ses propos sur le coronavirus soient déformés (vidéo)
©Twitter C à Vous
 
Michel Cymes
 

Michel Cymes, depuis le début de la pandémie de Covid, a souvent été appelé à s'exprimer sur la maladie sur des plateaux télé. Et suite à certains passages, ses propos ont parfois été critiqués… mais généralement par des personnes qui ont sorti ses dires du contexte. Il a donc tenu à remettre les choses au clair sur le plateau de C à Vous mercredi soir.

"Être moi par temps de Covid, c’est un peu gonflant par moments, a-t-il expliqué. Je vois plus mon nom non-associé au mot 'grippette'. C’est quand même un truc incroyable. À chaque fois que je vois mon nom dans la presse c’est 'Cymes qui a parlé de grippette'. Je défie quiconque de trouver une interview de moi, un mot de moi où j’ai parlé de grippette - en dehors d’une émission concurrente dans laquelle on me demande si c’est une grippette et je dis 'c’est pas une grippette'".

Sur le plateau de Quotidien au mois de mars, et donc au tout début de la pandémie, il avait dit : "Ça n’est pas une grippette, c’est pas un rhume, c’est une forme de grippe qui est un peu plus cognée mais ça reste une maladie virale comme on en a tous les ans". Rappelons qu'à l'époque, on ne connaissait pas aussi bien le Covid-19 et ses conséquences qu'aujourd'hui.

Il a également été attaqué pour des propos tenus sur le port du masque dans "On est en direct", sur France 2.

"Chez Ruquier, j’ai dit que je ne portais pas le masque dans la rue. J’étais en train de tourner une fiction en pleine Auvergne, je sors de mon gîte je rencontre des écureuils. Effectivement, je ne portais pas le masque (...) Mais dans Paris je le porte et il est avec moi", a-t-il expliqué.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Sophie Wilmès, atteinte du coronavirus, est aux soins intensifs

COVID 19 Belgique : où en est l’épidémie ce jeudi 22 octobre ?

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires