En ce moment
 

Laurence Boccolini se confie sur sa maladie: "J'ai perdu beaucoup de cheveux"

Laurence Boccolini se confie sur sa maladie:
© Instagram Laurence Boccolini

Laurence Boccolini a accordé une interview à Télé Loisirs. L'animatrice a parlé de sa santé et de sa maladie auto-immune. "J'ai perdu beaucoup de cheveux mais ils commencent à repousser petit à petit (...) Je me dis que j'ai de la force et je n'ai aucune envie de me laisser abattre", a confié la star. 

Elle avoue que c'est grâce à sa fille qu'elle surmonte toutes ces épreuves. Willow, 6 ans, lui apporte tout le courage nécessaire. "Je me suis dit que l'univers ne pouvait pas ne pas apporter des choses réparatrices. Et cette aventure elle a été tellement réparatrice, parce que je l'ai faite pour ma fille. Ma fille m'a dit : 'Tu es une licorne et les licornes, c'est immortel'. Bah voilà ! Je suis contente", avait lancé l'ex-présentatrice du Maillon Faible très émue à Camille Combal après la finale de "Mask Singer". 

C'est l'an dernier que l'animatrice a décidé de parler de la maladie qui la ronge depuis très longtemps. Elle avait décidé d'en parler su Instagram, en postant une photo de sa main caressant son chat.

"Même avec le plus beau des mainecoon (la race de son chat, ndlr) sous mes doigts, mes mains restent ce qu'elles sont depuis des années... (très déformées) et j'en suis désolée... Mais je ne veux plus les cacher", a-t-elle écrit. "Polyarthrite Rhumatoïde. Mon amie, ma compagne douloureuse de tous les jours dans tout mon corps depuis tant d'années ... Je te déteste. Mais je remercie chaque jour la force qui m'est donnée de pouvoir vivre avec cette saleté. Et elle fait partie de moi. Je fais de mon mieux. Life is good !"

Il s'agit d'un une maladie auto-immune qui provoque une inflammation des articulations. Elle n'avait jamais parlé à ses fans de cette douleur qui la ronge.

Dans son message, elle remercie également la chanteuse Hélène Ségara, qui l'a poussée à en parler pour se libérer il y a quelques temps. "Merci à @helenesegaraoff qui (…) m'a dit qu'il n'y avait aucune raison d'avoir honte de ma maladie ... J'ai mis le temps mais je t'ai écouté tu vois... LOVE."

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires