En ce moment
 

Le coup de colère d'Emilie Dupuis après avoir dévoilé sa nouvelle coiffure: "Cela devient très lourd moralement"

Le coup de colère d'Emilie Dupuis après avoir dévoilé sa nouvelle coiffure:
(c)Instagram
 
 

Notre miss Météo, Emilie Dupuis, qui est devenue maman d'une petite fille pour la deuxième fois au mois de septembre a poussé un sacré coup de gueule ce dimanche soir sur les réseaux sociaux. En story, la jolie animatrice a dévoilé des photos de sa journée au cours de laquelle elle a opté pour une nouvelle coupe de cheveux, un carré court.

Mais voilà, cette publication n'a visiblement pas plu à tout le monde, comme le décrit Emilie plus tard dans sa story. En effet, une abonnée lui a envoyé en message privé, qu'elle trouvait cela injuste qu'Emilie ait eu droit à une belle coupe de cheveux alors que tout le reste du pays n'a plus le droit d'aller chez le coiffeur. Et cette "fan" de lui écrire: "Vous avez votre coiffeur mais le peuple belge ne peut pas se faire coiffer. Encore des lois différentes pour les pauvres et les riches..."

A cela, l'animatrice a répondu: "Chère Madame, avant d'être mon coiffeur, Jeremy est mon mari."  Son époux Jeremy Velkeneers est le propriétaire du célèbre salon de coiffure et de soins esthétiques des stars "La Maison by JV", situé à Ixelles. 

Et la jeune femme de s'exprimer par la suite les larmes aux yeux sur sa publication dans laquelle elle exprime son ras-le-bol: "Cela devient très lourd mentalement et moralement. On vit tous dans ce climat catastrophique..." Et d'expliquer: "Vous avez tellement raison. Je dois passer au-dessus, je ne dois pas partager ce genre de messages, mais je vous avoue que pour l’instant c’est beaucoup beaucoup, même beaucoup trop.."

"Je dois passer au-dessus de ces messages...", conclut l'animatrice dont les messages d'encouragement l'ont bien fait rire... "J'ai aimé vos commentaires du style: "Cela veut dire que la femme du médecin ne peut plus se faire soigner par son mari et la femme du cuisinier ne peut plus manger les plats de son mari?", en rigole finalement Emilie.


 




 

Vos commentaires