En ce moment
 

Le Prince Philip, 99 années de gaffes en tout genre

Le Prince Philip, 99 années de gaffes en tout genre
ISOPIX
 
prince Philip
 

L'époux de la reine Elizabeth, mort le 9 avril à 99 ans, faisait souvent preuve d'un sens de l'humour qui confinait à la maladresse.

Chaque année, les tabloïd britanniques dressaient avec gourmandise le bilan des bourdes du Prince Philip. Malgré une expérience riche de 637 visites officielles à l'étranger, 5.500 discours et 22.219 engagements en solo, le Prince Philip a toujours gardé cette fâcheuse tendance à distiller des mots d'humour maladroits. Ci-dessous, une petite chronologie de ses moments les plus gênants.

- 1965. Le Prince Philip suggère une idée pour le moins étrange aux défenseurs de la cause animale qui l'écoutent : "Les chats tuent beaucoup plus d’oiseaux que d’hommes. Pourquoi ne pas en faire un slogan ? 'Tuez un chat et sauvez un oiseau?'".

- 1967. Le duc d'Edimbourg se lance dans une tirade suite à la question d'un journaliste qui lui demande s'il souhaiterait visiter l'URSS : "J’aimerais beaucoup aller en Russie, même si ces bâtards ont assassiné la moitié de ma famille". Il est effectivement le petit-neveu de la dernière tsarine, Alexandra Feodorovna Romanova.

- 1992. Le Prince Philip, qui reste dans l'ombre de son épouse, malgré tous ses voyages à l'étranger, déclare sans ambages : "Franchement, j’aurais dû rester dans la Navy".

- 1996. Lors d'un débat sur l'interdiction des armes à feu, faisant suite à une tuerie dans une école écossaise, le Prince pose cette question tirée par les cheveux : "Si un joueur de cricket fait irruption dans une école et tue plein de gens avec une batte, va-t-on interdire les battes de cricket ?". La même année, il a déclaré : "Les Anglaises ne savent pas cuisiner".

- 2000. Le duc d'Edimbourg s'adresse ainsi à des enfants sourds qui se tenaient assis à côté d'un orchestre : "Vu l’endroit où vous êtes, ce n’est pas étonnant que vous soyez sourds"...

- 2002. On a du mal à comprendre sa sortie à une femme aveugle accompagnée d'un chien guide : "Il paraît qu’il existe des chiens-mangeurs pour les anorexiques, maintenant !".

-2003. Philip lance au président du Nigéria qui le reçoit vêtu d'une tenue traditionnelle : "On dirait que vous êtes prêt pour aller au lit !" Problématique...

- 2009. Barack Obama lui raconte avoir pris son petit déjeuner avec les présidents russe, anglais et Chinois. Le Prince lui demande "s'il a pu faire la différence entre eux".

- 2013. Il parvient quand même à faire rire Malala Yousafzai, une jeune Pakistanaise qui milite pour l'éducation et le droit des femmes : "On envoie les enfants à l'école parce que leurs parents ne veulent pas d’eux à la maison".

 




 

Vos commentaires