En ce moment
 

Lisa Kudrow: ce qu’elle DÉTESTAIT plus que tout au début de la série Friends

Lisa Kudrow: ce qu’elle DÉTESTAIT plus que tout au début de la série Friends
© Isopix
 
Friends
 

Lisa Kudrow confie qu’elle a été soulagée lorsqu'elle a réalisé qu'elle n'avait pas besoin d'être une "célébrité"… L’actrice de 57 ans est devenue célèbre grâce à son rôle de Phoebe Buffay dans Friends. Elle a déclaré qu'elle avait d'abord assumé son statut de star, ce qui signifiait qu'elle devait aussi passer beaucoup de temps dans des fêtes pour pouvoir figurer dans des magazines. 

Mais Lisa "détestait" le circuit social, elle était donc ravie de réaliser qu'elle n'avait pas à s'y engager et pouvait au contraire mener une vie relativement normale en dehors du travail, selon le Daily Mail. 

"Être une célébrité est complètement différent d'être un acteur. C'est assez facile d'être une célébrité, il suffit de se présenter à des fêtes, d'être aux bons endroits et de faire paraître sa photo dans des magazines - c'est vraiment faisable. C'est beaucoup plus facile que de s'épanouir en tant qu'acteur, de travailler son jeu et de trouver des rôles intéressants, ce qui est en fait difficile", a-t-elle dit. "Quand Friends a commencé à marcher, je pensais que mon travail consistait à être une célébrité et je me suis dit : "Hmmm, dois-je aller à telle fête ou à telle autre ? Dois-je partir maintenant ou attendre quelques minutes de plus ? Et j'ai essayé et j'ai détesté - vraiment, détesté. Et puis j'ai réalisé que l'une n'a rien à voir avec l'autre. Je pourrais toujours être un acteur sans être une célébrité", a poursuivi la comédienne. 

"Je pouvais toujours obtenir les emplois que je voulais et jouer les rôles que je voulais jouer, et j'étais aussi capable d'emmener mon fils à l'école et d'être à la maison le soir pour dîner avec mon mari. C'était donc agréable de pouvoir laisser tomber les autres choses, qui n'étaient pas du tout moi", a confié la star. 

Lisa Kudrow précise cependant qu’elle s’est toujours épanouie sur le plan créatif. "Il y a quelque chose de nomade dans le fait d'être acteur et si nous nous sentons coincés avec la seule chose que nous sommes autorisés à faire, nous pouvons commencer à nous sentir frustrés. Mais je n'ai jamais ressenti cela parce que pendant que je faisais Friends, les producteurs m'ont laissé partir et faire des films indépendants aussi. Je me souviens avoir beaucoup apprécié cela à l'époque, et avoir pensé: 'Mon Dieu, c'est la vie' ", a dit l’artiste au magazine Candis.

COVID 19 Belgique : où en est l'épidémie ce lundi 26 octobre?

 




 

Vos commentaires