En ce moment
 

Megan Fox se confie sur ses années sombres vécues à Hollywood

Megan Fox se confie sur ses années sombres vécues à Hollywood
® ISOPIX

Dans une interview accordée à Entertainment Tonight, Megan Fox s’est confiée sur la pression qu’elle a ressentie à Hollywood et explique comment cela l’a conduite à faire une dépression en 2009.

Megan Fox, actrice américaine connue en particulier pour son rôle dans le film "Transformers", s’est confiée sans tabou dans Entertainement Tonight. Elle revient sur ces années sombres vécues à Hollywood, surtout après le film "Jenifer’s Body". La jeune femme de 33 ans se sentait constamment sexualisée par l’industrie du cinéma: "Ce n’était pas seulement ce film, c’était tous les jours de ma vie, avec chaque projet sur lequel je travaillais et chaque producteur avec qui je travaillais", raconte-t-elle. Hypersexualisée, l’actrice américaine s'est sentie emprisonnée dans un rôle de sex-symbol qui l’a progressivement amené vers la dépression. "Je pense que j'ai eu un véritable effondrement psychologique où je voulais juste ne rien faire. Je ne voulais pas être vu, je ne voulais pas qu’on me prenne en photo, faire la une d’un magazine, marcher sur un tapis rouge, je ne voulais pas du tout être vue en public. J’avais la certitude absolue qu’on allait se moquer de moi, qu’on allait me cracher dessus, ou que quelqu’un allait me crier dessus. Je suis entrée dans une période très sombre à partir de ce moment-là", confie-t-elle.

Megan Fox révèle également avoir appelé à l’aide auprès de celles et ceux qui travaillaient avec elle, mais en vain. "J’ai le sentiment d’avoir fait partie du mouvement #MeToo avant même que #Metoo ne naisse. Je disais : "Hé ! Ces choses sont en train de se passer et ça ne va pas", mais tout le monde me répondait : "Oh et bien, va te faire voir. On s’en fout de ce qui t’arrive. Tu as dû le mériter". La jeune femme a poursuivi ses confidences en disant que le féminisme "n’avait pas sa place" à cette époque.

Actuellement mariée et maman de trois enfants, Megan Fox affirme que la naissance de ces enfants a changé beaucoup de choses dans sa vie. "Je pense que tomber enceinte fut la première véritable avancée dans laquelle ma conscience a changé et mon esprit s’est ouvert. (…) Et avec chaque enfant, j’ai senti que ça a été la porte d’entrée vers une meilleure version de moi-même", a-t-elle déclaré.

Elle est néanmoins scandalisée de voir comment la maternité est perçue dans le monde du cinéma. "J’ai toutefois remarqué qu’être mère n’est pas quelque chose qu’on respecte dans l’industrie du cinéma. C’est même un handicap. Quelle vision régressive et dépassée ! C’est malheureux qu’on ne reconnaisse pas le fait qu’étant mère, on jongle avec plusieurs vies en même temps", a ajouté l’actrice de Transformers.

Malgré les travers du cinéma, elle se dit prête maintenant à retrouver les tapis rouges…

Vos commentaires