En ce moment
 

Quand Melania Trump, furieuse contre son époux, s'était réfugiée dans un hôtel pendant l'affaire Stormy Daniels

Quand Melania Trump, furieuse contre son époux, s'était réfugiée dans un hôtel pendant l'affaire Stormy Daniels
(c)ISOPIX

Nous vous révélons tous les jours un peu plus de détails sur ce livre explosif intitulé "The Art of Her Deal: The Untold Story of Melania Trump" rédigé par la journaliste, Mary Jordan du Washington Post et qui tente de percer le mystère de la première dame des Etats-Unis.

Alors qu'elle retrace le parcours de cette jeune mannequin slovène devenue la First Lady des Etats-Unis, la journaliste revient aussi sur des chapitres plus "douloureux" vécus par Melania en tant que femme et épouse du milliardaire new-yorkais.

Après avoir épousé Donald Trump, Melania est devenue de plus en plus consciente de la réputation d'homme à femmes de son mari, mais c'est seulement après la naissance de leur fils Barron né en 2006, que le comportement du président des Etats-Unis a changé. Un ami raconte avoir rencontré le couple à une soirée organisée dans le fameux manoir PlayBoy d'Hugh Hefner où pendant que Melania évoquait les joies de la maternité avec les convives, elle devenait aussi de plus en plus "mal à l'aise'', Trump attrapant des femmes par la taille, pour les tenir proches de lui et poser pour des photos.

Mais ce n'est que lors de la campagne présidentielle que Melania a compris "l'étendue des habitudes de son époux lorsque des dizaines de femmes l'ont accusé de comportements sexuellement inappropriés. Jordan écrit que les "moments les plus difficiles" de la première dame ont été de découvrir dans la presse les détails de ses relations extraconjugales avec McDougal et Daniels. Les deux femmes ont affirmé avoir eu des relations sexuelles avec Donald Trump le même week-end de juillet 2006 lors d'un tournoi de golf à Lake Tahoe au Nevada.

Melania aurait trouvé ces allégations d'infidélité de Trump tellement difficiles à gérer qu'elle aurait pénétré dans un hôtel pour "s'éloigner de son mari''.

Vos commentaires