En ce moment
 

Miss Belgique 2021: voici les 14 finalistes francophones et des anecdotes croustillantes à leurs propos (vidéo)

Miss Belgique 2021: voici les 14 finalistes francophones et des anecdotes croustillantes à leurs propos (vidéo)
 
Miss Belgique
 

Le nouvelle Miss Belgique aurait dû être élue ce week-end, mais le coronavirus perturbe fortement cette élection. La date de l'événement n'est d'ailleurs pas encore connue. En attendant, découvrons qui sont les finalistes francophones!

Le Comité Miss Belgique vient de dévoiler le nom des 33 finalistes en quête de la couronne de Miss Belgique. 14 d'entre-elles sont francophones. Voici leur visage, et les "faits intéressants", qu'elles partagent à leur propos. 

Po Lynn Koopmans, Velaine-sur-Sambre 

"Je peux parler espagnol, néerlandais, anglais. La famille de ma maman est une famille de fermier et vit en Thaïlande. J’ai été ceinture marron de judo et ceinture orange de jujitsu".

01

Clara Just, Vinalmont

"Il y’a quelques années nous avons été invités à l’anniversaire du célèbre chanteur Frédéric François qui habite a quelques rue de chez nous. Je pratique ma passion dont j’aimerai en faire mon métier depuis que j’ai 13 ans, cela a choqué beaucoup de personnes. J’ai tourné dans des films et séries en tant que silhouette parlante et figurante, j’ai eu l’occasion de jouer avec Jimmy Labeeu, ses films sont passés au cinéma".

02

Marine Godin, Visé

"J’ai sauvé la vie de 2 candidates de la province de Liège en reprenant le contrôle de notre voiture qui s’est retrouvée en sens inverse sur l’autoroute en revenant d’un shooting photo à Anvers. Ma tante a été miss Belgique 1963. Mon père était obèse quand il était jeune, il a toujours eu peur qu’on le devienne ma sœur et moi".

03

Sana Nasri, Wavre

"À tout juste 20 ans j’ai vécu dans 3 pays différents. Je me suis fait repérée par une agence de mannequins à l’âge de 13 ans sur la rue sSainte Catherine à Montréal alors que je faisais du shopping."

04 sana

Camilia Martinez, Liège

"J’ai été élue Miss Supranational Belgium 2019. Je suis marraine et bénévole d’une association appelée "Le bateau Ivre" qui est une maison d’accueil pour enfant en difficulté. J’aimerais beaucoup parler de cette cause en tant que Miss Belgique. Un rappeur très connu est aussi parrain de cette association. J’ai eu la chance de travailler au Magritte du cinéma 2020 à Bruxelles, j’ai eu la chance de rencontrer Monica Bellucci, Dany Boon et d’autres stars."

05 camilia

Solene Coppens, Wavre

"Je fait du saut en parachute, du du foot. J'ai fait de nombreux voyages hors Europe (Cambodge, Thaïlande, Kenya, USA, Caraïbes)."

06 solene

Kelly Godefroid, Antheit

"J'ai un frère jumeau, danseur contemporain professionnel, en formation pour 3 ans au Canada. Il a eu l'occasion de danser sur la scène de Danse avec les stars, figurer dans un opéra "Faust" à l'opéra royal de Liège, tourner dans différentes séries tels que "Find me in Paris" et la série "Opéra". J'ai eu la chance de faire un voyage humanitaire avec mon église au Rwanda en juillet 2019. j'ai réalisé différents projets tels que la construction d'une maison pour deux familles défavorisées, la rénovation d'une école primaire, la rencontre de femmes prostituées, la distribution de jouets dans différentes écoles,... Mon copain est flamand ;-), il habite à De Panne."

07 kelly

Elodie Gualano, Elodie

"J'ai déjà été Miss de ma région pour l'année 2019. J'ai adoré car j'ai rencontré beaucoup de gens et fait beaucoup d'activités en représentant ma région ! Je parle couramment l'anglais ce qui est très pratique dans chaque pays du monde. J'ai d'ailleurs un correspondant Australien avec qui je communique tous les jours pour perfectionner encore plus cet anglais (il a voté pour moi). Je parle un peu allemand et j'apprends les bases du néerlandais avec ma meilleure amie. J'ai rencontré Madame de Fontenay il y a un an et demi/deux ans lors d'une élection. J'ai pu m'entretenir avec elle et celle-ci m'a dit que je devais tenter ma chance dans de plus grosses élections, alors me voici ;)"

08 elodie

Christina Boeneken, Binche

"J’ai 4 soeurs. Une de mes soeurs est ma jumelle et mes trois autres sont du même papa mais pas de la même maman. J’ai un hobby assez particulier et il s’agit de la voile, j’ai fait des régates avec mon Papa."

09 chris

Lara Buyse, Belvaux

"Une langue hors du commun par exemple: Luxembourgois et je parle 6 langues. Ma famille a une personne connue: David van Dyck (Chanteur). Mon père Fangio Buyse était footballeur a SV Waregem. J’ai vécu dans 4 pays déjà et voyagé dans beaucoup de pays."

10 lara

Gul Arikaya, Bastogne

"J'ai 21 ans et je pense déjà à aller loin dans le monde de la coiffure grâce à une formation assez connue qui aide pour la santé dû cheveux. Je suis toujours souriante, m'adapte à tout ce qu’il y’a autour de moi et fais toujours en sorte que le monde soit meilleur chaque jour. Car la clés de ce monde c’est toi-même et personne d’autre. J'aime faire du sport, courir dans la nature, danser, surtout voyager souvent. J'aime que la personne s’accepte telle qu’elle est et fait en sorte de convaincre la personne par ce qu’elle est en lui montrant que ce qu’elle a est super."

11 gul

Estelle Leglise, Viemme

"Je suis partie à l’autre bout du monde en Equateur avec mes meilleures amies."

12 estelle

Melissa Crescibene, Forest

"Je suis assistante sociale, je travaille la nuit au Samusocial avec des personnes SDF. La violence conjugale me tient à coeur, j'aimerais développer un projet avec des femmes. Mon grand-père paternel a été adopté à la naissance en Italie (c'est un métisse). A la pouponnière on a donné mon nom de famille: CRESCIBENE qui veut dire grandit bien. Je pesais même pas 40 kilos il y a 4 ans (pour 1m77). j'ai réussi à prendre plus de 25 kilos grâce au sport".

13 melissa

Dounia Allali, Anderlecht

"Je m'appelle Dounia et je mesure 1m79, je le dis car c'est quelque chose qu'on m'a toujours demandé. J'ai été durant longtemps complexée par ma taille car on me faisait toujours une remarque par rapport à ma taille. Puis un jour on m'a conseillé de faire du basket car c'est un sport qui nécessite d'être grand. J'ai alors pratiqué ce sport de mes 11 à mes 16 ans. Et c'est ce sport qui m'a aidée a avoir confiance en moi. Je m'y sentais bien car nous n'étions pas jugés. Ce sport m'a toujours plu. J'ai toujours vécu qu'avec ma maman et ma soeur, en effet je ne connais pas mon père. Ma maman a toujours tout fait pour que nous ne manquions de rien. Elle s'est toujours sacrifiée pour nous. Elle est mon exemple, je ne la remercierai jamais assez pour tout ce qu'elle a fait pour ma soeur et moi. Si je gagne ce sera pour elle ! J'ai un membre de ma famille qui est "connu". En effet mon oncle du côté de ma maman a été footballeur professionnel pendant des années. Il a notamment joué au standard de Liège ainsi qu'au sporting club d'Anderlecht. Il a toujours été une grande fierté pour notre famille, et encore aujourd'hui. Son nom est Mohammed Lashaf".

14 dounia

PHOTOS: JOERI PEETERS

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce samedi 9 janvier ? 


 

 




 

Vos commentaires