En ce moment
 

Nabilla "pas au dessus des lois": elle s’adresse au ministre français de l’économie après son amende de 20.000 euros

 
Nabilla
 

Nabilla va payer une amende de 20.000 euros, après avoir été épinglée par la Répression des fraudes pour avoir fait en 2018 la promotion de services boursiers sur Snapchat sans mentionner qu'elle était rémunérée pour cela.

Dans une "story" sur le réseau social, la vedette de téléréalité mettait en avant la gratuité d'un service proposé par un site boursier et des perspectives de gains conséquents, ce que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a assimilé à des "pratiques commerciales trompeuses".

Lire aussi : Nabilla sommée de payer 20.000 euros d'amende pour "pratiques commerciales trompeuses"

"Les influenceurs doivent informer leur communauté quand ils sont rémunérés pour faire la promotion de produits", a tweeté le ministre français de l’économie Bruno Le Maire. Et ce dernier d’inviter les internautes à signaler "ces comportements trompeurs" sur un site internet dédié :
//signal.conso.gouv.fr.

La vedette de la téléréalité exilée à Dubaï n'a pas tardé à réagir. Elle a répondu au ministre sur Twitter : "Je suis à votre disposition pour échanger et avancer ensemble". Et d’ajouter : "Je ne suis pas au-dessus des lois et j’assume les conséquences de mes actes. Ce métier est nouveau et nous n’avons toujours pas de règlementation stricte. J’espère que cet accord permettra d’éveiller les consciences et la nécessite d'encadrer notre activité".



 


 

 




 

Vos commentaires