En ce moment
 

Omar Sy a-t-il insulté un contrôleur de la SNCF? Un nouveau témoignage accable l’acteur

Omar Sy a-t-il insulté un contrôleur de la SNCF? Un nouveau témoignage accable l’acteur

Le 4 juillet dernier à la Gare de Lyon (Paris), Omar Sy a eu des "échanges un peu vifs" avec un contrôleur, a rapporté la SNCF. La star aurait voulu embraquer dans le train avec sept valises alors que seules trois sont autorisées. Les journalistes de Closer ont affirmé que l’acteur du film "Intouchables" a insulté l’agent de la SCNF qui lui aurait fait remarquer la présence "d’autres voyageurs". Il l’aurait notamment traiter de "petite bite"

Une version démentie par l’entreprise de transport ferroviaire qui dénonce "un traitement médiatique fondé sur l'exagération des faits et sur des propos que M. Omar Sy n'a jamais tenus". Mais Closer enfonce le clou avec un nouveau témoignage à l’appui. Celui d’un certain Stéphane A, 42 ans, dont voici les propos :

"Le train en question partait du Hall 2 de la gare de Lyon, celui qui est un peu plus loin. Il était 15h30, c'est un TGV qui partait pour Marseille, voiture 3, une voiture de première classe. Quand le contrôleur a vu arriver Omar Sy et ses bagages, il n'a pas souhaité le faire embarquer. Je pense qu'il n'avait pas reconnu Omar Sy, car il portait une casquette. On m'a raconté que le contrôleur l'a empêché de passer, que Omar Sy l'a bousculé, et que le contrôleur a fait tomber son espèce de tablette qui sert aux contrôles.

Tout le monde est descendu, et des agents de la SNCF sont arrivés, des agents de la sureté ferroviaire. Ils étaient quatre. Tout le monde était donc sur le quai, et c'est là qu'il y a eu des insultes lancées. J'ai entendu 'petite bite' et 'connard' sur le quai. Omar Sy a aussi demandé s'il voulait faire un 'concours de quéquette' à l'agent. Le ton est monté entre le contrôleur et Omar Sy uniquement, mais est resté très courtois avec les agents de la sureté ferroviaire.

Ensuite, c'est la police qui est arrivée, trois policiers. Dans la voiture, c'est dingue : tout le monde prenait partie pour Omar Sy, c'était chaud pour le contrôleur. Les policiers sont arrivés, ont emmené Omar Sy au poste, et le train est finalement parti, sans Omar Sy, mais avec sa femme, son fils et les bagages. Tout ça a bien duré quarante minutes. Le contrôleur a voulu embarquer, mais je crois qu'il a finalement renoncé, il a vu que le wagon était complètement hostile, c'est un autre contrôleur qui a finalement embarqué, mais au début, il a failli renoncer aussi tellement les passagers étaient contre lui !

L'un des trucs qui m'a marqué le plus, c'est que pendant tout le temps de la scène, des gens venaient faire des selfies avec Omar Sy, et que lui acceptait..."

Une source du parquet de Paris citée par Closer rapporte qu'Omar Sy a finalement présenté ses excuses à l’agent de la SNCF et que celui-ci n'a pas souhaité porter plainte contre l'acteur.

Vos commentaires