En ce moment
 

Patrick Bruel accusé par une masseuse: "Il se colle à moi, nu en érection"

Une masseuse accuse Patrick Bruel:
©Belga
Patrick Bruel

La parole se délie de plus en plus concernant Patrick Bruel. Une jeune femme accuse le chanteur d’agression sexuelle pour des faits qui se seraient déroulés il y a huit ans. Cette accusation s’ajoute à celles d’exhibition et d’agression sexuelle.

Les faits semblent étrangement similaires dans tous les témoignages de jeunes masseuses ayant eu à faire à Patrick Bruel. Une jeune femme d’une trentaine d’années raconte avoir subi le même traitement que les autres huit ans plus tôt. Elle se confie dans un entretien au Parisien. Sophie, nom d’emprunt, n’avait jamais parlé jusqu’à récemment. "J’ai découvert que tout était similaire à ce que j’avais subi. Je me sens désormais assez solide pour tout dire. Pour moi, mais aussi pour cette jeune fille qui a eu le courage de tout dire."

Il refuse la serviette

Le faits se seraient produits en 2011. Sophie travaille dans un institut de soin sur l’île de Saint-Barthélémy. Un jour, elle se rend dans la suite de Patrick Bruel pour un massage. "Il s’installe sur le ventre, mais refuse que je lui couvre les fesses." Sophie ne dit rien et fait son travail. "Puis il se retourne et refuse encore une fois la serviette."

Les demandes sexuelles arrivent. Le chanteur demande à être massé sur les cuisses et le ventre. "Il a ensuite pris mes mains pour les diriger vers son sexe avant de me dire de lui faire des bisous, poursuit Sophie. Je dis stop, il insiste et j’écourte le massage."

Mais les faits ne s’arrêtent pas là. Lorsque la jeune masseuse range sa table seule dans la chambre, la star revient. "Il arrive par-derrière, m’attrape les poignets et se colle à moi, nu, en érection. Je me suis énervée et lui ai demandé de me lâcher."

Il ne faut pas avoir peur

Sophie ne dépose pas plainte et retourne même masser Patrick Bruel le lendemain. "Un regret, car cela aurait pu lui faire prendre conscience." Aujourd’hui, Sophie veut libérer la parole. "S’il y a d’autres victimes, elles doivent se faire entendre. Même si c’est une célébrité, il ne faut pas avoir peur."

Son avocat Maître Yassine Bouzrou demande à la justice d’enquêter malgré la prescription probable des faits. Sa cliente veut être reconnue comme victime: "Ce qu’il a fait n’est pas juste déplacé, c’est interdit." Cette plainte s'ajoute à aux deux autres signalements reçus par le parquet d'Ajaccio. Des auditions sont toujours en cours. Le parquet de Perpignan a ouvert une enquête distincte pour agression sexuelle.

 

Vos commentaires