En ce moment
 

Pluie d'hommages après la mort de Jean-Paul Belmondo: "Un héros devant et derrière la caméra"

 
 

Pour tous, c'était "Bébel". Avec la mort de Jean-Paul Belmondo, à 88 ans, le 7e art perd une de ses figures les plus populaires, un acteur sachant tout faire, sans se prendre trop au sérieux, des films d'action aux plus belles heures du cinéma d'auteur.

L'interprète aux 80 films est décédé lundi à la mi-journée, a annoncé sa famille dans un communiqué, transmis par leur avocat à l'AFP. Il laisse derrière lui des rôles inoubliables, jeune premier la cigarette au bec dans "A bout de souffle", pendu à un hélicoptère au-dessus de Venise dans "Le Guignolo".

Immédiatement, les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux, notamment de la part des politiques. 

- "Nous nous retrouvions tous" en Jean-Paul Belmondo, a salué lundi Emmanuel Macron, en évoquant "un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots". "Il restera à jamais Le Magnifique", a ajouté dans un tweet le chef de l'Etat, après la mort de l'acteur à l'âge de 88 ans à son domicile parisien. Emmanuel Macron avait décoré Jean-Paul Belmondo en novembre 2019 à l'Elysée, en le faisant grand officier de la Légion d'honneur.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

- François Hollande, ancien président de la République: "Jean-Paul Belmondo aura su nouer avec les Françaises et les Français une relation exceptionnelle, aussi bien pour les rôles qu'il avait pu interpréter avec les cinéastes de la Nouvelle Vague que par les films qu'il a tournés et qui ont eu un immense succès, au point que chacun avait envie de l'avoir comme ami."

- Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et candidate à l'élection présidentielle: "Le 'Magnifique' nous a quittés. Immense tristesse. Il incarnait le panache, la gouaille et la séduction à la française. Il nous laisse à bout de souffle. Adieu l'artiste!"

- Manuel Valls, ancien Premier ministre: "Magnifique, solaire, talentueux.. si français.'"

- Yannick Jadot, eurodéputé et candidat à l'investiture EELV à l'élection présidentielle: "Tant de films, d'émotions, de rires, de cascades, qu'on ne se lasse jamais de voir et de revoir! Merci infiniment. Notre patrimoine culturel perd un monument!"

- Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, en référence à une scène du film "Itinéraire d'un enfant gâté": "Il nous avait appris à dire 'Bonjour', et aujourd'hui nous allons devoir apprendre à lui dire au revoir... Adieu, Belmondo."

- Anne Hidalgo, maire PS de Paris: "Un géant s'en est allé. Acteur phare de la Nouvelle vague, héros populaire dans les films de Gérard Oury ou de Georges Lautner, immense Cyrano au théâtre: Jean-Paul Belmondo était tout cela à la fois. Merci pour ces fabuleux souvenirs qui auront marqué tant de générations."

- Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes: "'L'As des As' a bercé mon enfance, +Cartouche+, mon adolescence et, dans 'À bout de souffle', je rêvais d'être à sa place avec Jean Seberg. Merci à Jean-Paul Belmondo d'avoir incarné un panache français avec un air de canaille espiègle."

- Fabien Roussel, numéro un du Parti communiste et candidat à l'élection présidentielle: "Le magnifique, le professionnel s'en est allé... Triste de le voir partir mais tellement heureux de ce qu'il nous laisse: le souvenir de l'artiste, du cascadeur, du comédien et de l'acteur populaire."

- Jean Castex, le Premier ministre français, a tweeté une photo de l'acteur jeune : "Le magnifique", écrit-il. 

- Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre: "Nous ne le pensions pas capable de cela. Une nouvelle blessure nationale."

Des stars du cinéma français ont également réagi : 

- "Notre hommme de Rio", a publié Vincent Cassel sur son compte Instagram avec une photo de l'acteur jeune.

D'autres réactions de personnalités ci-dessous.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.

- "Il était dans la vie comme dans ses films. C'était un héros aussi bien devant que derrière la caméra", s'est souvenu le réalisateur Claude Lelouch au micro de Franceinfo.

- Sur BFMTV, le comédien Philippe Torreton salue un "monument du cinéma français" avec "un nombre de films incalculable" et "un succès populaire inouï".

- Nicolas Bedos a publié une photo où il apparait en compagnie de Bébel, mais aussi de Jean-Loup Dabadie, Michel Sardou, Guy Bedos, Michel Drucker et Jean-Dujardin.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires