En ce moment
 

Rencontre avec Bigflo & Oli, deux frères connectés: "Il y a certains morceaux qu'on laisse mourir sans même en parler" (vidéo)

Lors d'un passage éclair de Bigflo & Oli à Bruxelles, nous les avons questionnés sur leur succès, à l'heure où leur 3e album, La vie de rêve, est devenu disque de platine seulement un mois après sa sortie.

Pour concevoir ce nouvel opus, les deux frères de Toulouse se sont enfermés dans un studio et ont opéré de la même manière que pour les deux premiers albums.

 "C'est toujours nous deux dans un studio, que tous les deux, de mettre des sons en boucle et d'écrire dessus", explique Bigflo. "Depuis petits c'est la même recette", ajoute son cadet.

Bien sûr, les deux frères n'ont pas besoin de communiquer énormément pour se comprendre : "Il y a toujours cette petite magie, poursuivent-ils. On n'a pas besoin de beaucoup parler pour savoir si on est sur la bonne voie ou pas. On le sait de suite, il y a certains morceaux qu'on laisse mourir sur le côté sans même en parler. On n'a pas besoin de mettre des mots sur les choses".


"Raconter des histoires"

Les deux frères racontent des histoires, notamment avec le titre "Rentrez chez vous" où ils imaginent qu'une guerre éclate en France et qu'ils se retrouvent dans un autre pays: "On imagine que c'est à nous de partir et de devoir trouver une vie meilleure ailleurs. C'est des sujets de société, des sujets qui nous touchent et qu'on voit un petit peu partout. C'est essayer d'apporter des pistes de réflexion, d'apporter notre point de vue, mais on n'a jamais voulu l'imposer aux gens (…) On préfère raconter des histoires", lance Bigflo.


"On va parfois se censurer"

Et dans leur réflexion, dans leurs textes, les deux rappeurs ont toujours à l'esprit que leur public est parfois très jeune. "Ça va de 7 à 17 ans et pour cette tranche d'âge-là, on fait très attention. Parfois on se censure, parfois on dit : 'vas-y, laisse tomber, on parle pas de ça parce que c'est pas bien'. Ou alors on va dire : 'on va parler de ça, ça va leur faire du bien'. On adapte complètement notre écriture", explique encore Bigflo. Oli va plus loin : "On assume aussi notre responsabilité (…) et d'être à chaque fois bienveillants et positifs".

Parfois, en écoutant les paroles des chansons de Bigflo & Oli, vous aurez peut-être l'impression de comprendre les paroles d'une façon que les plus jeunes ne comprendront pas forcément : "Je ne m'étais pas trop rendu compte de ça mais c'est vrai", reconnait Oli. "Un peu comme les Pixar. On est les Pixar du rap", ajoute son frère. Il fait référence au film Vice Versa dans lequel on perçoit 2 degrés de lecture : un pour les adultes et un autre pour les enfants. C'est ce qu'on appelle le talent, non ?

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires