En ce moment
 

Salvatore Adamo voudrait que la Belgique aide plus ses artistes: "Je ne réclame rien pour moi, ce serait indécent, mais j’ai des musiciens"

Salvatore Adamo voudrait que la Belgique aide plus ses artistes:
Adamo, CORONAVIRUS

Le monde de la culture a la tête sous l’eau et le chanteur estime qu’il faut faire plus pour lui venir en aide.

En cette période de crise Covid-19, Adamo ne connait pas de difficultés particulières, mais il s’inquiète pour ses équipes : "Je ne réclame rien pour moi, ce serait indécent, mais j’ai des musiciens, des techniciens. Eux sont au chômage et je ne sais pas même pas s’ils ont des indemnités". Adamo souligne l’impact très négatif de l’épidémie pour "tous ces nouveaux talents sur leur lancée, qui sont freinés en plein vol". "Parce que dans notre métier, c’est aussi une questions de moments, et là tous les moments sont retardés", observe-t-il.

Adamo aimerait que les autorités belges fassent plus pour le monde de la culture, à l’image de ce qui se fait au Québec. "Je ne réclame rien pour moi, insiste-t-il. Mais nous pourrions aider ce pays d’artistes". En Belgique, les artistes seraient les grands oubliés de la crise ? Pour sa part, Adamo comprend qu’il y ait d’"autres priorités", mais il souligne que, pour ceux qui vivent de leur art, il est "important qu’on leur vienne en aide". Sollicité par Luc Dardenne, Adamo a d’ailleurs apporté sa signature à une pétition en faveur des artistes.

CORONAVIRUS: toutes les infos

 

 

Vos commentaires