En ce moment
 

Samaha Sam de Shaka Ponk, agressée en terrasse: "J’enc*** tous ceux qui ont un problème avec la différence"

Samaha Sam de Shaka Ponk, agressée en terrasse:
© Instagram

Ce lundi 10 juin, Samaha Sam, chanteuse du groupe Shaka Ponk, a été victime d'une agression alors qu'elle était assise en terrasse. L'artiste a poussé un coup de gueule sur Instagram...

"Sur scène, les gens m'autorisent la différence. Dans la vie, mes cheveux génèrent de l’admiration, mais aussi de la haine. Des blancs, des Arabes plus encore, des noirs aussi bizarrement. ..Ils rient de mes cheveux, gueulent: "c’est les Jackson Five" en riant fort, se moquent, me traitent parfois de singe, m’accuse de porter une perruque", débute la chanteuse.

"Aujourd’hui, c’est un put*** de conn*rd qui s’attaque à mes cheveux, je suis en terrasse et veut me les arracher, en gueulant que c’est une perruque. Ça a fait rire quelques personnes. Moi, tu me touches pas, personne ne me touche. Heureusement que je peux me défendre, car on peut difficilement compter sur les gens pour réagir. Faut dire que le mec est une masse. Je viens d’être attaquée physiquement par un conn*rd. J’aurais dû le filmer pour montrer sa gueule au monde",
poursuit la jeune femme.

"J’enc*** tous ceux qui ont un problème avec ma négritude. J’enc*** tous ceux qui ont un problème avec la différence. Je ne rentrerai jamais dans vos rangs. Je ne me raidirai pas les cheveux pour avoir l’air "normale" et passer incognito. Si tu m’aimes pas, regarde ailleurs, le coup que je t’ai foutu dans les jambes auraient dû arriver ailleurs. Je t’aurais bien empêché de te reproduire. Je suis un putain de soleil et ta gueule, je la crame. Quel que soit ta couleur.

Pour tous ceux qui subissent le racisme, l’homophobie, l’antisemitisme, la haine d’être habillé, maquillé ou de manger différemment, défendez-vous, appelez les flics, dénoncez... Ou apprenez à vous défendre. Même si ignorer est souvent la plus puissante des armes", conclut-elle

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires