En ce moment
 

Sophia Bush balance sur la série "Les Frères Scott": "Ils ne voulaient pas qu’on soit proches par peur qu’on s’unisse"

Sophia Bush balance sur la série
©Isopix ©Belga
 
Les Frères Scott
 

La série "Les Frères Scott" a marqué toute une génération. Mais ces dernières années, les langues se délient. Les actrices révèlent l’environnement toxique qui régnait sur le plateau du tournage. Sophia Bush milite aujourd’hui pour un environnement de travail sain. Elle a levé le voile sur certains secrets.

Sophia Bush a confié certains souvenirs du tournage de la série "Les Frères Scott". Invitée dans le podcast "Chicks in the Office", elle a raconté à quel point l’évolution de son personnage, Brooke Davis, avait été un combat : "Mes chefs m’ont dit : ‘C’est juste tellement plus simple d’arrêter de se battre avec toi là-dessus. Donc on va juste envoyer ce personnage dans une direction qui fera que tu nous appelleras moins pour nous dire que c’est inapproprié de se comporter comme ça.’"

"Au début, je ne parvenais pas à m’identifier à Brooke, mais je devais l’aimer, ajoute Sophia Bush. A la fin, je sentais que j’avais comme une sœur. Il y a tellement de choses que j’aime chez elle. Tellement de choses chez elle qui m’ont aidé à me trouver moi. Elle était audacieuse avant que je ne le sois, elle ne s’est jamais souciée de ses erreurs. Pour moi, commettre une erreur, c’était un échec. Je sens que je dois la défendre, alors que ce n’est pas une vraie personne, mais c’est une vraie personne pour moi."

L’actrice a aussi confié qu’elle ne connaissait rien du monde dans lequel elle était propulsée : "Quand on a commencé la série, ça faisait seulement trois ans que j’avais quitté l’école pour filles où je portais l’uniforme. Je ne connaissais rien à la dynamique d’un lycée normal, sans parler de la dynamique entre garçons et filles, et encore moins celle d’être une pom-pom girl. Je n’avais rien de tout cela. Quand j’ai raconté ça, Joy est tombée de sa chaise en disant : ‘C’est encore plus dingue que ce soit toi qui ai dû interpréter Brooke.’"

Avec le mouvent #MeToo, des actrices et scénaristes ont révélé les agissements de Mark Schwahn, le créateur de la série, et l’accusent d’harcèlement sexuels. De manière général, Sophia Bush décrit l’environnement comme toxique : "On se sentait comme des petits enfants. En regardant en arrière, on se rend compte à quel point on était jeune et naïfs. A quel point on n’a pas pu grandir sur un plateau où les gens répondaient à nos questions ou nous aidaient à traverser toute la folie qui nous entourait. Sur certains aspects, on était traité comme des adultes. Nous étions vraiment fétichisés avec cette idée que nous devions avoir toutes les réponses et tout savoir et être professionnels. Nous ne connaissions même pas les termes techniques. On nous demandait d’être des adultes, mais en même temps nous étions traités comme des pions. Ces adultes en qui nous avions confiance, on comprend aujourd’hui qu’ils étaient contrôlants et manipulateurs. Ils ne voulaient pas qu’on soit proche par peur qu’on s’unisse pour demander plus d’argent."

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires