En ce moment
 

Un cheval tirant une calèche à New York s'écroule sur la chaussée brûlante (vidéo)

Un cheval tirant une calèche à New York s'écroule sur la chaussée brûlante  (vidéo)
(c)TWITTER/PETA
 
 

Ce mercredi après-midi, vers 17h, un cheval tirant une calèche s'est effondré au coeur de Manhattan à New York. Au milieu de la chaleur estivale (28°C), l'un des chevaux des calèches emblématiques de New York s'est effondré sur la chaussée brûlante alors que les passants regardaient avec horreur et que les amoureux des animaux appelaient à une interdiction des calèches.

Selon le site Metro, l'unité montée du département de police de New York (NYPD) a été rapidement dépêchée sur les lieux après qu'un spectateur inquiet a appelé le 911.

La police est arrivée pour trouver le cheval "gisant au milieu de la chaussée en détresse", a déclaré jeudi le département. L'unité montée a pu aider la créature effrayée en l'arrosant et en la refroidissant à l'aide de seaux d'eau et de glaçons.

Une vidéo prise par un spectateur et partagée sur les réseaux sociaux de Peta, montre une foule applaudissant tandis que le cheval se remet héroïquement sur ses pieds. Les officiers montés ont pu conduire l'animal dans une remorque à chevaux du NYPD.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Le cheval a ensuite été transporté dans une écurie privée, où la police a confirmé qu'il était conscient et en attente de soins vétérinaires.

Ryder était malade

Pete Donohue, un porte-parole du syndicat des travailleurs des transports, a assuré au journal que le cheval avait été examiné par un vétérinaire qui lui avait diagnostiqué une myéloencéphalite protozoaire équine, ou EPM.

"Ce n'était pas de la chaleur, ce n'était pas de l'épuisement, ce n'était pas du surmenage", a déclaré Donohue. Il a noté que Ryder n'avait fait que deux trajets ce jour-là. L'EPM est une maladie neurologique transmise par un parasite trouvé dans les excréments d'opossum, a expliqué Donohue.

"Le NYPD prend très au sérieux la santé et le bien-être de nos amis à quatre pattes à New York et est heureux que nos officiers équestres formés aient pu aider", a déclaré un porte-parole de la police. Il semble qu'aucune arrestation n'ait été effectuée sur les lieux et il n'est pas clair si des citations pour maltraitance d'animaux seront émises.

Le représentant du syndicat des transports a également confirmé que Ryder mangeait, buvait et allait beaucoup mieux dans l'écurie. Et de préciser: "Ce cheval est, par essence, un cheval sauvé de l'abbatoir. Il appartenait auparavant à un agriculteur Amish, où les chevaux doivent parcourir plus de 50 km par jour", a déclaré Donohue.

Il a expliqué que Ryder avait été acheté après avoir été mis aux enchères plus tôt cette année. Il a été amené à New York en avril. "Les chevaux aux enchères sont régulièrement expédiés vers des abattoirs à l'étranger", a affirmé Donohue. Cette vie à New York est donc plus facile pour Ryder.

Le débat de l'interdiction des calèches relancé

Un groupe de défense local, New Yorkers for Clean, Liveable, and Safe Streets (NYCLASS), fait pression pour interdire complètement les calèches.

NYCLASS fait également pression sur le conseil municipal de New York pour qu'il adopte le projet de loi présenté par le conseiller municipal du Queens, Robert Holden, qui interdirait les voitures dans toute la ville et les remplacerait toutes par des véhicules électriques d'ici 2024.

NYCLASS a réussi à faire pression sur le conseil municipal pour qu'il adopte le "Carriage Horse Heat Relief Bill", qui empêche les conducteurs de calèche de faire travailler des chevaux lorsque la température est supérieure à 32° C .


 

Vos commentaires