En ce moment
 

Véronique Gallo parle de charge mentale dans son "One mother show" : "C’est énorme tout ce qui se passe dans la vie des familles"

Véronique Gallo parle de charge mentale dans son

Véronique Gallo était l’invitée d’Alix Battard dans RTL INFO avec Vous. L’humoriste à l’origine du "One mother show" raconte sa vie de mère sur scène et à la télévision.

Si elle est maman, dans la vraie vie, de trois enfants, les quatre enfants qu’elle dépeint dans ses spectacles sont eux imaginaires. Sur scène, elle parle aussi de "son" mari Bertrand, qui n’est pas non plus son vrai compagnon mais qui en prend pour son grade.

"Je précise que mon compagnon ne s’appelle par Bertrand. Mais il faut bien un souffre-douleur un petit peu dans l’histoire. Il a le rôle de celui sur qui tout retombe parce que finalement le vrai sujet, c’est la charge mentale des mères et ce qu’on prend sur nos épaules à longueur de journée. On ne va pas se mentir on vit encore dans une société où ce sont les mamans qui organisent principalement la vie familiale et qui passent leur temps à dire : tu n’oublieras pas de, tu penseras à… Et ici à avec quelqu’un comme Bertrand qui est jouissif et qui passe son temps à dire : ah oui, non mais j’ai oublié… ", avance l’humoriste.

Comme vous dites tout haut ce que toutes les mamans pensent tout bas, à la fin du spectacle qu’est-ce que les mamans viennent vous dire ?

"Je les rencontre systématiquement à la fin de chaque spectacle et elles me disent toutes la même chose : on croirait que vous avez mis une caméra dans mon salon, moi j’ai l’impression que vous racontez ma vraie vie. Alors que quand j’ai conçu le spectacle, je pensais être un peu caricaturale et excessive. Visiblement, cela parle à tout le monde. Ce qui est très sympa, c’est qu’au tout début quand je tournais, j’avais principalement des mamans. Maintenant, j’ai beaucoup de papas. Les gens viennent en famille, il y a même tonton, tata, tout le monde vient…"

Et ces personnes ont des histoires pires que les vôtres ?

"Vous n’imaginez pas tout ce que j’entends… Parfois je me dis que si je racontais ce qu’on m’a dit, on penserait que j’invente, tellement c’est énorme tout ce qui se passe dans la vie des familles", conclut Véronique Gallo.

Vos commentaires