En ce moment
 

Voici comment Laeticia a "trusté" l'héritage de Johnny Hallyday

Voici comment Laeticia a

On en connait un peu plus sur le mécanisme de la succession de Johnny Hallyday. Le journal Libération a publié le statut du trust dans lequel tous ses biens ont été transférés dès 2014… Un complexe montage juridique qui n’a qu’un seul but: assurer le train de vie de sa veuve Laeticia.

L’affaire remonte au 11 juillet 2014 le jour où Johnny Hallyday signe le testament dans lequel il déshérite ses ainés David et Laura au profit de sa nouvelle famille, et surtout de son épouse Laeticia Boudou. Le même jour il constitue un trust appelé JPS, soit ses initiales Jean-Philippe Smet. Ce trust est une structure domiciliée dans l’Etat de Californie et destinée à loger tous ses biens – immobiliers, financiers ou musicaux – présents et futurs. Bref, tout ce qu’il possède, à l’exception des biens immobiliers situés en France.


L’"entretien" de Laeticia

Une fois les droits de succession réglés, la mission des trusts consiste à assurer l’"entretien" de Laeticia jusqu’à la fin de ses jours : "Tous les intérêts de l’épouse survivante lui seront dévolus et elle en sera, de son vivant, la seule bénéficiaire." L’objectif est couché noir sur blanc : "Subvenir à ses besoins" via des "versements échelonnés au moins une fois par mois".


Tout pour la chérie !

De ce trust initial, d’autres trust ont découlé, je vous passe les détails. L’un est dévolu aux impôts et aux droits de succession, un autre a pour but d’assurer l’avenir des petites filles Jade et Joy, et notamment de payer leur études. Mais c’est bien Laeticia et Laeticia seule qui bénéfice des revenus de Johnny. Ses jeunes filles n’en disposeront qu’à son décès. Au cas où elles-mêmes décéderaient ce sont alors leurs propres descendants qui toucheraient l’argent. Bref, une subtile usine à gaz, dont les gestionnaires sont d’ailleurs inconnus (pour l’instant), car le trust n’est pas dirigé par Laeticia mais par un "trustee", un gérant du trust qui, semble-t-il, est une grand banque américaine. Laeticia est juste là pour empocher le pognon ! Toute cette structure a pour objectif d’écarter David et Laura mais aussi probablement le fisc français.


Droit français contre droit californien

Pour les aînés de Johnny, ce sera tout l’enjeu des prochaines audiences au tribunal de Nanterre : démontrer que le droit français l’emporte sur le droit américain, et que ces trusts sont illégaux. Ça parait difficile mais ils ont un argument: l’essentiel des revenus de Johnny est généré en France et en Europe…


Une tradition médiévale

Enfin, dernière chose plus anecdotique, d’après Libération, l’origine des trusts remonte au Moyen Age. Quand les chevaliers partaient en croisade, ils s’arrangeaient pour que leur famille puisse bénéficier de leurs biens en leur absence, provisoire ou définitive…

Si je me souviens bien, certains complétaient ces dispositions d’une ceinture de chasteté destinée à l’épouse.

Heureusement pour Laeticia, cette clause semble désormais tombée en désuétude…

> Le blog Champs-Elysées de Christophe Giltay

Vos commentaires