En ce moment
 

"Ça fait du bien d'être à la maison": Meghan Markle se confie sur son retour aux USA (vidéo)

(c)YOUTUBE
 
Meghan & Harry
 

La duchesse de Sussex a décrié le journalisme "salace'' dans une nouvelle interview vidéo aujourd'hui, soulignant l'importance du reportage effectué à travers un "objectif compatissant et empathique'' - tout en critiquant ce qu'elle et le prince Harry décrivent comme la "toxicité'' de "l'économie pour attirer l'attention''.

Meghan Markle, 39 ans, était le clou du spectacle pour l'événement The 19th* Represent 2020 Virtual Summit cette semaine, où elle a accordé un entretien virtuel en tête-à-tête à la co-fondatrice et PDG de The 19th*, Emily Ramshaw.

L'ancienne star de Suits a profité de cette occasion pour donner son opinion sur le métier de journaliste, expliquant comment son "expérience personnelle au cours des deux dernières années'' a changé son point de vue sur les médias, notant qu'elle et le prince Harry trouvaient que l'emphase était désormais mise sur des détails "salaces".

"Ce qui est fascinant, du moins de mon point de vue et de mon expérience personnelle au cours des deux dernières années, c'est de voir que les seuls titres accrocheurs laissent une empreinte", a-t-elle déclaré. "Cela fait partie de la façon dont nous voyons le monde, comment nous interagissons avec les autres. Il y a tellement de toxicité dans ce qui est monnayable en ce moment."

"Donc, si vous essayez simplement d'attirer l'attention de quelqu'un, vous optez pour quelque chose de salace par rapport à ce qui est véridique. Et je pense qu'une fois que nous pourrons revenir à ce qui est réellement important, où les gens disent simplement la vérité dans leurs reportages et le disent à travers un oeil compatissant et empathique, cela aidera à lier les gens."

Un retour aux USA dans un contexte particulier

L'épouse du prince Harry a évoqué son retour aux Etats-Unis: "Revenir et voir la situation, au départ, si je suis honnête, c'était juste dévastateur. C'était tellement triste de voir où notre pays se trouvait à ce moment, et si on peut y voir quelque chose de positif, je dirais que dans les semaines qui ont suivi le meurtre de George Floyd, dans les manifestations pacifiques que l'on voyait, dans les voix qui s'exprimaient, dans la façon dont les personnes reconnaissaient leur rôle, joué activement ou passivement dans la discrimination d'autres personnes, et spécifiquement de la communauté noire, la tristesse s'est transformée en un sentiment d'inspiration absolue, parce que je peux voir que les temps sont en train de changer."

"De mon point de vue, ce n'est pas nouveau de voir ce courant latent de racisme et de biais certainement inconscient, mais je pense que voir les changements qui sont en train d'être effectués en ce moment est vraiment, c'est vraiment quelque chose dont j'ai hâte de faire partie, en utilisant ma voix d'une façon que je n'ai pas pu faire ces derniers temps. Donc oui, ça fait du bien d'être à la maison."

Meghan Markle et le prince Harry viennent d'emménager dans un manoir qu'ils ont acheté le 18 juin dans la ville de Montecito, près de Santa Barbara en Californie.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires