En ce moment
 

"Harry et Meghan ne peuvent-ils pas se faire oublier un petit temps ?" Des journalistes les accusent de vouloir faire parler d'eux en pleine crise mondiale

(C)ISOPIX
Harry et Meghan

Nous, vous le rapportions hier. Récemment retirés de leurs fonctions royales à leurs demandes, le Prince Harry et son épouse Meghan ont publié une lettre dans laquelle ils révèlent qu’ils ont décidé de boycotter quatre tabloïds britanniques ( The Sun, le Daily Mail, le Daily Mirror et le Daily Express)  qu'ils accusent de publier des articles "déformés, faux et envahissants au-delà de la raison", ont rapporté des médias britanniques.

La "maladresse" du prince Harry sur le coronavirus

Aujourd’hui, dans plusieurs journaux britanniques -et pas seulement ceux qui sont concernés par cet embargo-, de nombreux journalistes critiquent cette dernière communication du duc et de la duchesse de Sussex et leur volonté de rester sous les feux des projecteurs malgré l’annonce de leur retraite… En effet, Harry et Meghan ont fait plusieurs apparitions en visioconférence avec des œuvres de charité dont ils étaient les anciens parrain et marraine d’honneur. Lors d’une de ces conversations, le prince Harry a même expliqué que "la crise du coronavirus au Royaume-Uni était moins grave que ce que certains journaux veulent le faire croire… "

Le journaliste politique Andrew Neil de la BBC fustige l’attitude du fils cadet du prince Charles: "Alors que le monde se débat avec le Covid-19,  Meghan et Harry pensent-ils vraiment que les gens se soucient des médias avec lesquels ils traitent?"

Et de développer :"Leur solipsisme ( Conception selon laquelle le moi, avec ses sensations et ses sentiments, constitue la seule réalité existante) est incroyable. Ne peuvent-ils pas simplement se livrer à l'oubli pendant un certain temps? Ou au moins engager quelqu'un qui peut rédiger un communiqué de presse dans un anglais clair et décent", déplore le journaliste.

Dickie Arbiter, ancien porte-parole de la Reine a également réagi face à ces dernières communications : "Ils sont vraiment mal conseillés .. à moins qu'ils se chargent eux-même de leur communication. Harry a commis une erreur ce week-end, parce que dire que 16.000 décès au Royaume-Uni n’est pas aussi grave que ce que certains médias veulent bien faire croire, c’est mal…", confie-t-il au Daily Mail.

"Ils ne supportent plus d'être ignorés dans l'actualité du jour"

Suite à la publication de cette lettre interdisant des médias de les suivre, la société des journalistes britanniques a évoqué de la "censure" de la part des Sussex, comme l’explique le directeur exécutif Ian Murray : "Bien que le duc et la duchesse disent qu'ils soutiennent une presse libre et tout ce qu'elle représente, il est impossible d'échapper à leurs actions. Ici, c'est de la censure et ils sont devenus un exemple malheureux. Le couple ne se présente plus comme faisant partie de la famille royale. Pourtant, Harry et Meghan continuent de vouloir passer pour des personnalités publiques de premier plan et leurs actions de ces derniers jours ont en clairement démontré leurs intentions de rester sous les feux des projecteurs." 

Pour Tom Bower, biographe royal, cela va même plus loin: "Les Sussex sont devenus leurs pires ennemis. Ils ne supportent clairement plus d'être hors de propos ou ignorés dans l'actualité du jour."

"Un petit duc gâté confiné dans son manoir luxueux de Malibu"

Pour Piers Morgan, présentateur de télévision et virulent éditorialiste du Daily Mail, le comportement de Meghan est Harry est "inacceptable alors que le Royaume-Uni traverse sa plus grave crise depuis la deuxième guerre mondiale à cause de la pandémie du coronavirus". Il écrit: "Dieu merci, les médias britanniques montrent aux gens la réalité de ce qu’il se passe et ne se fient pas à la parole d'un petit duc gâté confiné dans son manoir luxueux de Malibu, nous faisant la leçon en nous accusant d'exagérer ce qu’il se passe ici."

Et de conclure: "Je suis désolé d'utiliser un langage dur, mais en fin de compte, je ne veux plus entendre parler de ces deux-là, si tout ce qu'ils ont envie de faire pendant cette guerre que notre pays mène contre le coronavirus, c’est d'annoncer leur propre guerre avec les médias parce qu’ils ont des rancoeurs et qu’ils veulent qu’on écoute leur "oh ma vie est horrible dans mon manoir de Malibu. Taisez-vous sérieusement".

 

 

Vos commentaires