En ce moment
 

William en classe économique contraste avec Harry en jet privé: les frères sont-ils en train de se livrer une guéguerre médiatique?

William en classe économique contraste avec Harry en jet privé: les frères sont-ils en train de se livrer une guéguerre médiatique?
 
 

Nous vous le rapportions hier. Le duc de Cambridge et son épouse Kate ont été aperçus avec leurs 3 enfants et leur nounou à la sortie d'un avion low-cost alors qu'ils rejoignaient pour quelques jours le domaine écossais de la Reine, Balmoral. Des clichés qui étonnent les éditorialistes britanniques ce matin.

Alors que le monde entier s'étonnait la semaine dernière de découvrir des photos de Harry et Meghan prendre quatre jets privés en une semaine tout en prêchant leurs causes écologiques, William et Kate et leurs 3 enfants sont repérés lors d’un vol Flybe à destination de Aberdeen où le billet a coûté 80 euros.

Une "situation inattendue" s'étonne ce matin Libby Purves, éditorialiste pour le Daily Mail. "Certains (supporters du prince Harry et de Meghan) pensent cyniquement que William et Kate l’ont délibérément fait pour s'opposer fermement aux excès affichés par Harry et Meghan".

Les deux fils de la princesse Diana sont-ils vraiment réconciliés? En tous les cas, selon Libby Purves, ils tiennent fermement à afficher deux modes de vie radicalement opposés. Et l'éditorialiste britannique de développer: "Vous ne pouvez pas vous tromper: villa de milliardaire à Ibiza et
Popstar pour Harry et Meghan, et matinée dans le brouillard écossais, occupé à porter des valises pour le prince William filmé à l’aéroport de Norwich."

Serait-ce là une vengeance? Selon la journaliste britannique, cela ne l'étonnerait pas que le prince William soit excédé par les prises de position de son frère Harry et de sa belle-soeur qui vont publiquement à l'encontre des choix que William et Kate ont faits.

"La révélation de Harry, le mois dernier, selon laquelle Meghan et lui n'auraient que deux enfants pour sauver la planète a dû étonner Kate et William, parents, eux-mêmes, de trois enfants."

Comme le pieux refus de Meghan de faire la couverture de Vogue pour ne pas attirer l'attention sur elle - dont elle a édité le numéro de septembre - alors que Kate s'était prêtée au jeu en 2016.

Selon Libby, "le prince William qui était très proche de son frère après la perte tragique de leur mère, n'est pas en train de risquer de briser toutes ces années de solidarité fraternelle. Il est juste lui-même."

Pour leurs longs déplacements, Kate et William empruntent la plupart du temps des vols commerciaux. "Franchement, je ne pense pas que ce soit le début d'une querelle médiatique, car je ne crois pas que le prince William ait l’esprit assez petit pour risquer toutes ces années de solidarité fraternelle après la perte de leur mère", développe l'éditorialiste.

Libby Purves aimerait se réjouir pour tout ce qui arrive au prince Harry et son épouse, mais elle estime "qu'ils se trompent tellement. Seulement un an après que le public ait pris plaisir à leur mariage, leeur attitude crie le droit à Hollywood: le public doit payer pour une rénovation de leur maison opulente, mais est puni et ne peut pas voir les images du baptême ou connaître le nom des parrains et marraines de leur fils Archie."

Et de se demander si "l'épouse du prince Harry ne jalouserait-elle pas simplement Kate et William. Hier, à peine le public louait-il le vol économique des Cambridges qu'une nouvelle publication des Sussex était postée sur Instagram avec une photo de petits gâteaux mettant en exergue l’entraide."




 

Vos commentaires