En ce moment
 

Analyse de l’interview d’Harry et Meghan: "La Reine d’Angleterre en a vu d’autres"

 
Harry et Meghan
 

L’interview d’Harry et Meghan fait beaucoup de bruit notamment à cause des accusations de racisme à l’encontre de la monarchie. Est-ce un scandale parmi tant d’autres? Ou celui-ci risque-t-il de coûter cher à Elizabeth II. Sophie Lagesse, journaliste royauté chez Soir Mag, étaient présente sur le plateau du RTL Info 13h.

Meghan Markle et le prince Harry ont tenu des propos choquants dans leur interview accordée à Oprah Winfrey. La famille royale n’a pas été épargnée. Selon Sophie Lagesse, journaliste royauté chez Soir Mag, Elizabeth II en a vu d’autres: "Malheureusement pour eux, ce n’est pas le premier scandale chez les Windsor. On ne va pas dire que c’est une tempête dans une tasse de thé, mais quand même la Reine d’Angleterre en a vu d’autres. Il y a eu l’interview choc de Diana, le scandale de Sarah Ferguson qui a été surprise avec son amant. Plus récemment, il y a eu le scandale sexuel du prince Andrew qui était mêlé à l’affaire Epstein. Les Windsor sont souvent confrontés à de tels scandales."

La question du racisme s’est également posée puisque Meghan Markle a révélé que des questions étaient posées par la monarchie sur la couleur de la peau d’Archie avant sa naissance. "C’est une question délicate et extrêmement sensible. Ce sont les propos de Meghan Markle, donc c’est elle qui accuse la famille royale d’Angleterre de racisme. Quand le prince Harry a été interrogé sur le même sujet ensuite, il n’a pas nié les faits. Par contre, il n’a pas désigné un membre de la famille royale ou l’entourage. On ne sait pas si c’est un membre de la famille royale ou du staff qui a eu ces propos envers l’enfant à naître."

Si des voix s’élèvent en soutien à Meghan Markle, d’autres à l’inverse la trouvent "difficile à vivre", "capricieuse", et pensent qu’elle manipule l’opinion publique et son mari. "On n’est pas dans les coulisses de Buckingham ou maintenant en Californie, tempère Sophie Lagesse. J’ai tendance à dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Beaucoup de personnes ont le même discours. Il y a tout de même une plainte pour harcèlement à l’encontre de Meghan qui a été déposée devant les tribunaux par d’anciens membres de son staff. Quand on arrive à ce point-là de critiques, on peut se demander s’il n’y a pas une part de vérité."

 




 

Vos commentaires