En ce moment
 

"Cela a été tout SAUF UN CONTE DE FÉES": Meghan Markle souhaite que sa biographie soit publiée MAINTENANT pour raconter SA version des faits

(C)Isopix
 
Meghan & Harry
 

"Cela a été tout sauf un conte de fées", c'est en ses termes que Meghan Markle a décrit la biographie intitulée "Finding Freedom", rédigée par deux journalistes amis qui retracent son histoire au sein de la famille royale d'Angleterre. L'épouse du prince Harry qui vit actuellement en Californie souhaiterait que sa biographie soit publiée maintenant, révèle une amie au Daily Mail, "estimant que cela remettra les pendules à l'heure".

La date de sortie est prévue dans le monde entier le 11 août en version virtuelle, et en version bouquin le 20 août. Cette biographie a pour but de révéler "son côté vulnérable et brisera son image de diva grossière et exigeante".

Et l'amie de la star de décrire: "Elle a dit que le livre allait enfin remettre les pendules à l'heure et montrer au monde pourquoi elle et Harry n'avaient plus d'autre choix que de quitter la vie royale".

Le site du DailyMail.com a révélé la semaine dernière que le producteur de films Tyler Perry avait envoyé son jet privé d'une valeur estimée à 150 millions de dollars pour venir chercher le couple au Canada pour les amener à son domicile niché sur les collines de Beverly Hills estimé à 18 millions de dollars.

Malgré son style train de vie actuel très privilégié, Meghan "veut briser cette image de diva exigeante en quête de gloire et de pouvoir'', a déclaré sa confidente.

Et d'ajouter: "Meghan semble penser que les lecteurs comprendront enfin l'angoisse et les troubles monumentaux qu'elle a dû endurer dans une institution très rigide".

L'amie révèle également que Meghan "a contrôlé tout ce qui a été écrit dans ce livre, bien plus que ce que le public sera amené à croire''.

La situation financière des Sussex pose question ces derniers jours dans les médias. Peut-être que l'actrice américaine y voit également une rentrée d'argent nécessaire en ces temps de pandémie liée au coronavirus. 

 




 

Vos commentaires