En ce moment
 

Charlene de Monaco bientôt de retour auprès de sa famille? La princesse donne de ses nouvelles

Charlene de Monaco bientôt de retour auprès de sa famille? La princesse donne de ses nouvelles
© Instagram @hshprincesscharlene
 
Charlène de Monaco
 

Charlene de Monaco est actuellement en Afrique du Sud pour des missions de sauvetages de rhinocéros. Après avoir contracté une sévère infection ORL, elle ne peut pas rentrer auprès de sa famille.

Charlene de Monaco espère rentrer auprès des siens "fin octobre". C'est ce qu'elle a déclaré lors d'une interview pour une radio sud-africaine. Elle a expliqué: "C'est la période de ma vie la plus longue, loin de l'Europe et de mes enfants." Si elle espère être de retour à Monaco fin octobre, elle explique qu'elle ne peut pas "forcer son rétablissement".

La princesse Charlene, 43 ans, se remet actuellement d'une opération qu'elle a subie fin juin pour soulager la douleur qu'elle ressentait et qui s'est avérée être une grave infection des oreilles, du nez et de la gorge, a-t-elle révélé à Channel24. La princesse a déclaré au média qu'elle avait eu des complications liées à une chirurgie ORL. Début mai, elle a subi une élévation des sinus et une greffe osseuse en vue de mettre des implants dentaires.

Une deuxième chirurgie

Cette opération a été réalisée avant son arrivée à la mi-mai en Afrique du Sud, où elle a activement milité pour la protection de la faune et est forcée de poursuivre sa convalescence. Elle a ressenti un problème pour la première fois en juin lorsqu'elle a commencé à souffrir d'une douleur extrême aux oreilles. Une deuxième chirurgie correctrice réalisée le 23 juin a forcé le report de son retour prévu à Monaco pour la célébration de son 10ème anniversaire de mariage en juillet.

Aujourd'hui, elle affirme qu'elle se sent bien et qu'elle prend régulièrement des nouvelles de sa famille en appel vidéo.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.


 

 




 

Vos commentaires