En ce moment
 

DOSSIER ROYAL : Felipe d'Espagne, un papa attentif, un roi sexy... et qui redore le blason de la couronne

DOSSIER ROYAL : Felipe d'Espagne, un papa attentif, un roi sexy... et qui redore le blason de la couronne
 
Dossier royal

À l'occasion des 50 ans du roi Felipe d'Espagne, Patrick Weber s'est penché sur la monarchie espagnole cette semaine.

Felipe se met à nu

Le roi et la reine d’Espagne roulent à une allure raisonnable dans leur grosse Audi, les deux petites infantes à l’arrière de la voiture. Une famille comme toutes les autres qui va à l’école. Les parents s’inquiètent de savoir si les enfants ont bien révisé leur chimie. Papa pose des questions et maman essaie de comprendre l’horaire scolaire de ses filles. Voilà un des moments forts du film que la monarchie espagnole a offert à ses afficionados. Il y avait même un côté télé-réalité avec caméra embarquée dans ces scènes à la maison ou dans le bureau de papa. Bref, du "presque normal" sauf que le papa et la maman en question s’appellent Felipe VI et Letizia d’Espagne ! En découvrant ce témoignage exclusif, on comprend que la couronne espagnole cherche à redorer son blason dans l’opinion. La crise catalane est passée par là et la monarchie soigne son image. Pour ses cinquante ans, Felipe VI a décidé de s’offrir un petit coup de com’

Reporters_25620775

Letizia, une reine sympa ou pas ?

Les images intimes visent aussi à rendre Letizia plus proche des Espagnols. Soyons francs, Letizia souffre de son image froide et distance. Elle est loin d’être la plus populaire des membres du gotha en Europe. D’un côté, les tenants de la stricte orthodoxie monarchique lui reprochent, pêle-mêle, ses origines roturières, un premier mariage raté avec un professeur de littérature, une ambition démesurée, des prises de position républicaines dans sa jeunesse, sans oublier une grande influence sur son époux. En même temps, son antipathie à l’égard de son beau-père Juan-Carlos et de ses belles-sœurs, les infantes Elena et Cristina est un secret de polichinelle.

On la soupçonne dès lors d’avoir semé la zizanie au sein de la famille royale, d’avoir isolé Felipe du reste du clan Bourbon et même d’avoir précipité l’abdication de Juan Carlos. L’accuser de tous ces maux est probablement exagéré mais il faut reconnaître que Letizia n’a rien fait pour se concilier les bonnes grâces des soutiens traditionnels de la couronne. Elle n’est pas plus populaire auprès des ennemis de la monarchie qui lui reprochent d’avoir trahi la cause républicaine en épousant un prince de sang et futur roi. Quant à l’Espagnol moyen, il lui reproche surtout un comportement très froid, un cruel manque d’empathie et une distance qui passe, dans le meilleur des cas, pour de la timidité mais, le plus souvent, pour de l’arrogance. Et pourtant, depuis que son mari est monté sur le trône, Letizia a évité la plupart des critiques en jouant son rôle de manière stricte et sans basculer dans les pièges de la peopolisation. Ce film est aussi là pour le rappeler.

Reporters_25636603

Felipe, le roi sexy à 50 ans

Le prince Felipe d’Espagne a longtemps souffert des critiques. Malgré son éducation de prince, on le soupçonnait de manquer de caractère et d’envergure. On lui reprochait surtout de ne pas être à la hauteur de son père, l’icône royale Juan Carlos qui, à l’époque, n’avait pas encore été rattrapée par le scandale. La solution ? Elle paraissait simple ! Le prince Felipe s’est laissé pousser la barbe et de l’avis général, elle lui allait même très bien. Certes, elle le vieillissait un peu mais elle lui conférait aussi ce petit supplément d’autorité qui lui faisait défaut. De quoi incarner le nouveau visage de la couronne. Depuis qu’il est monté sur le trône, Felipe VI alterne les passages glabres ou légèrement barbus. Pas question de déraper dans le look hipster ! Une chose est sûre, il porte bien ses 50 ans et son statut de roi le plus haut du monde. Du haut de son mètre nonante-sept, il contemple toujours de haut ses visiteurs !

Reporters_25620612

Les infantes Cristina et Elena : où sont-elles ? 

Incroyable… Depuis qu’il est monté sur le trône, Felipe a réussi à faire taire la plupart des scandales qui agitaient la couronne. On ne parle plus des parties de chasse et des adultères à répétition de son père. Juan Carlos s’est fait très discret et s’il revient petit à petit sur le devant de la scène, c’est toujours en parfait accord avec son fils.

Encore plus étonnant, on ne parle plus des problèmes de sa sœur Cristina. L’infante sera probablement épargnée par la justice mais le roi lui a enlevé son titre de duchesse de Palma et elle a complètement disparu de la scène officielle. La décision a été difficile à prendre et s’est soldée par des problèmes de famille mais le salut de la couronne imposait ce sacrifice. Quand à la discrète infante Elena, on chuchote qu’elle ne s’entend pas avec la reine Letizia et qu’elle préfère dès lors se tenir à l’écart. En clair, il n’y a qu’une seule famille royale en Espagne, celle qui réunit Felipe, son épouse et leurs deux enfants !

Reporters_12771884

Leonor et Sofia, les trésors de Felipe VI 

Felipe ressent de plus en plus le besoin de mettre son héritière au premier plan. La jeune infante Leonor n’est pas encore une ado mais il lui a déjà décerné l’ordre prestigieux de la Toison d’Or (dont les origines remontent à la Belgique des ducs de Bourgogne). Une belle cérémonie comme les affectionnent les fans de la monarchie. Dans le petit film qui montre la famille royale espagnole dans l’intimité, on voit les deux petites filles dans leur quotidien et la presse espagnole a décrypté la moindre des images.

Leonor tient sa cuillère à soupe de la main gauche ? Un scoop… On nous assure que la future reine d’Espagne est ambidextre. Un atout quand il s’agit d’être une souveraine au-dessus des partis, ni à droite ni à gauche ! Et quand on voit les fillettes se moquer gentiment de leur papa qui se fait maquiller avant une émission à la télévision, on se dit que ces gens sont presque comme nous. C’est ce que vous avez cru vous aussi ? Alors, c’est mission accomplie pour le service communication du palais !

Reporters_25620697

Patrick Weber, chroniqueur royal RTL. Retrouvez-moi tous les soirs dans On refait le monde sur Bel RTL à 18h30 et dans Place Royale sur RTL TVI.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos