En ce moment
 

Harry et Meghan bientôt déchus de leurs titres? Une pétition circule dans le comté de Sussex qui ne veut plus d'eux comme duc et duchesse

Harry et Meghan bientôt déchus de leurs titres? Une pétition circule dans le comté de Sussex qui ne veut plus d'eux comme duc et duchesse
©ISOPIX

Le Conseil de Brighton a ajouté à l'ordre du jour de sa prochaine réunion un point assez insolite. Une discussion autour de la déchéance du titre du Prince Harry et de Meghan Markle en tant que duc et duchesse Sussex, estimant qu'ils sont "moralement inadéquats et irrespectueux" envers le comté. Pour aborder le sujet au conseil municipal, il était demandé que cette pétition atteigne au moins les 1.250 signatures et c'est finalement une pétition qui a récolté 1.705 noms qui a été introduite aux autorités du comté. Le point a donc été rajouté à l'ordre du jour pour le 24 octobre.

Le conseil ne peut pas priver Harry et Meghan des deux titres offerts par la Reine le jour de leur mariage, mais la pétition appelle les responsables à cesser de les appeler les Sussex dans les documents officiels.

La pétition tentera donc de faire accepter par le conseil que ce titre ne soit plus stipulé dans ses documents et ses procédures, car ces titres détenus par Harry et Meghan ne sont pas moralement "représentants et symboliques" du comté de Sussex. "Harry et son épouse reflétant davantage une élite riche alors que le comté de Sussex connait de graves problèmes sociaux".

Le couple avait été bien reçu lors d'une visite effectuée dans le Sussex en octobre dernier, et avait été chaleureusement accueilli par une foule de sympathisants. Le député de Hove, Peter Kyle, les avait félicités à l'époque pour avoir reflété la diversité de Brighton et les avait qualifiés de "bon exemple". Mais plusieurs polémiques, comme des dépenses excessives, l'utilisation de jets privés et le refus de partager la naissance et les noms des parrains et marraines de leur fils Archie ont fortement égratigné leur image.

"Le conseil municipal de Brighton n’invitera ni ne divertira ces personnes, ni ne leur offrira une hospitalité ou des courtoisies autres que celles d’un membre ordinaire du public", stipule également l'ordre du jour.

Vos commentaires