En ce moment
 

Harry et Meghan "furieux" de ne pas avoir pu faire partie du cortège de la Reine: le geste réconciliateur de William et Kate

Harry et Meghan
©BELGA
 
 

Les sourires devant les caméras avant le grand saut: le prince Harry et son épouse Meghan ont honoré lundi, aux côtés de la reine Elizabeth II, leur dernière obligation royale avant de commencer leur nouvelle vie au Canada. Et selon le Daily Mail, plusieurs tensions en coulisse ont ébranlé cette dernière apparition, désamorcées par le prince William et son épouse Kate.

Vêtue d'un manteau et d'un chapeau bleus ciel, la reine est arrivée à l'abbaye londonienne de Westminster, devant laquelle se pressait la foule, pour une messe à l'occasion de la Journée du Commonwealth. Tous les regards étaient cependant tournés vers son petit-fils Harry, sixième dans l'ordre de sa succession, qui s'apprête à retourner au Canada --pays membre du Commonwealth-- après avoir ébranlé la famille royale avec ses désirs d'indépendance.

Une entrée symbolique

Le duc de Sussex, 35 ans, et son épouse Meghan, 38 ans, ont cette année été conduits directement à leurs sièges au lieu de remonter l'allée centrale de l'abbaye aux côtés de la reine comme la plupart des membres principaux de la famille royale. Tout un symbole, alors que les époux cesseront à la fin du mois d'être des membres actifs de la famille royale britannique. Ils ne pourront plus utiliser leurs titres d'Altesses royales ni représenter officiellement la reine. Ils ne bénéficieront plus de fonds publics et seront libres de nouer des contrats commerciaux et de monnayer leur statut de people glamours dans des galas de charité.

Selon la correspondante royale du Daily Mail, Rebecca English, "Harry et Meghan ont été profondément blessés d'apprendre qu'ils n'étaient pas autorisés à rejoindre la Reine, le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles et le duc et la duchesse de Cambridge dans le cortège d'entrée, comme ils l'avaient fait l'année dernière. Au lieu de cela, on leur a dit qu'ils devraient se rendre à leur place à l'avant de l'abbaye avant l'arrivée des autres membres de la famille royale, aux côtés du comte et de la comtesse de Wessex."

William et Kate "désamorcent une nouvelle bombe"

"Craignant une nouvelle dispute royale très publique, William et Kate, sont intervenus pour désamorcer la situation ce week-end et ont proposé spontanément de rejoindre un Harry particulièrement "ému" et son épouse en prenant également place sur leurs sièges à l'avant et en ne faisant pas partie eux-mêmes du cortège royal. Celui-ci était laissé à Charles, Camilla et la Reine. "

Et il semble que ce drapeau blanc n'ait pas totalement apaisé les tensions familiales. Selon une source royale citée par la journaliste du Daily Mail: "Contre toute attente, Meghan et Harry sont très sensibles et deviennent particulièrement émotifs sur le fait qu'ils veulent toujours être considérés comme des membres de la famille royale", a déclaré une source royale.

Et d'ajouter: "Bien qu'ils soient résolus à vouloir démissionner, ils semblent assez préoccupés par le statut qu'ils conserveront et le fait qu'Harry restera sixième dans l'ordre de succession au trône, comme ils ont tenu à le mentionner sur leur nouveau site Web".




 

Vos commentaires