En ce moment
 

Harry et William ne se rencontreront probablement pas avant les funérailles de leur grand-père

Harry et William ne se rencontreront probablement pas avant les funérailles de leur grand-père
(c)ISOPIX
 
prince Philip
 

Il est peu probable que Harry et William se rencontrent avant les funérailles de leur grand-père, le prince Philip, écrit ce matin le journal du Sun - ce qui signifie qu'ils se retrouveront face à face pour la première fois en un an ce samedi peu avant le service.

Le duc de Sussex observe une quarantaine stricte à son domicile de Frogmore Cottage, dans le parc du château de Windsor, après être revenu de Los Angeles dans les heures qui ont suivi la mort du prince Philip.

Harry n'a pas vu sa famille depuis qu'il a déménagé aux États-Unis avec Meghan et Archie, son fils, en mars de l'année dernière.

Le prince Harry doit rester dans la propriété pendant cinq jours complets d'isolement et fournir un test Covid négatif, selon les restrictions liées à la pandémie en vigueur au Royaume-Uni.

Pendant ce temps, William et Kate sont avec leurs enfants chez eux dans leur manoir du Norfolk pour les vacances de Pâques.

Cela signifie que William et Harry auront peu d'opportunité de se rencontrer avant les funérailles.

Le 8 mars de cette année, le prince Harry et son épouse, l'ancienne actrice, Meghan Markle accordaient une interview à Oprah au cours de laquelle ils s'épanchaient sur leur mésentente avec la famille d'Harry.

Au cours de la conversation, le couple a fait une série d'allégations choquantes - dont notamment celle qu'un membre anonyme de la famille royale avait fait un commentaire raciste sur la couleur de la peau de son fils Archie.

La duchesse a également déclaré qu'elle avait été empêchée de demander un soutien en matière de santé mentale lorsqu'elle se sentait mal.

Les retombées de cet entretien explosif se poursuivent encore des semaines plus tard.

Il est entendu que la famille royale a été profondément bouleversée par les allégations formulées - tandis que le duc d'Édimbourg aurait déclaré que c'était de la "folie" et averti "qu'il n'en résulterait rien de bon" de cet entretien.

Dans les jours qui ont suivi la diffusion de l'interview au Royaume-Uni, le prince William a été contraint de prendre position. Un acte sans précédent au cours duquel il a affirmé que la famille royale "n'était vraiment pas une famille raciste".

 




 

Vos commentaires